Pour vous
Nous améliorons la qualité de vie au quotidien
L’efficacité de l’action municipale se mesure d’abord au jour le jour, dans chacun de nos quartiers : en termes de sécurité, de tranquillité, de propreté, d’environnement, en matière d’aménagement, mais aussi au niveau des écoles, des crèches, des services aux seniors, de l’accessibilité... Autant de missions prises à bras le corps depuis trois ans.

Social, Santé & Associations

Une collectivité qui n’oublie personne

Associations

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • En application de notre action en faveur de la vie associative, nous installons en 2017 des boîtes à clés à l'entrée de 10 salles afin que les associations soient autonomes dans leurs pratiques régulières.
  • En 2016, nous avons créé une nouvelle salle associative aux Pradettes.
  • La Péniche "le Tenace", qui avait coulé à la Daurade en 2013, a été réhabilitée et mise en place au Port de l'Embouchure. Inaugurée en septembre 2016, elle est désormais à disposition des associations et riverains pour y faire des réunions.
  • Dès septembre 2017, la maison des associations s’agrandit et accueille le siège du SAVIM et d'ALLIANCE FRANCAISE.
  • Pour faciliter les relations entre la Mairie de Toulouse et les associations, de nouveaux dispositifs ont vu le jour, notamment des services en ligne pour déposer des demandes de financement ou réserver les salles municipales.
  • A partir de 2018, les travaux de la dernière des 6 Maisons de la Citoyenneté que comptera Toulouse seront lancés sur l’îlot 8 à Reynerie. Nous avons fait le choix de l'installer au cœur du Grand Mirail, à proximité du métro. Le projet initial la prévoyait à Basso Cambo. Cet équipement de proximité sera un carrefour associatif et de services publics pour tous les quartiers de l'ouest toulousain.
  • La salle Ernest Renan aux Izards a été réhabilitée, en 2017, pour une meilleure accessibilité et un accueil des associations en son sein.
  • Nous nous étions engagés à dédier un élu comme interlocuteur privilégié des associations. C'est Christophe ALVES, Adjoint au Maire, qui s'est vu confier cette délégation spécialement créée.

Handicap

La Mairie de Toulouse a lancé un grand plan de mise en accessibilité des équipements municipaux. Ce sont près de 700 équipements recevant du public qui seront mis aux normes sur 9 ans au travers d’un budget de 51 millions d’euros.

  • Tisséo a adopté en septembre 2015, un 2ème schéma directeur d’accessibilité (2016/2018) et un agenda d’accessibilité programmée (2016/2024) avec une mesure importante pour la mise en accessibilité des arrêts prioritaires. La navette gratuite a été étendue aux rues du centre piétonnier de Toulouse, le dispositif MOBIBUS s’est doté en 2014 de nouveau matériel roulant adapté (plus de 700 000 € d’investissement).
  • Parce que nous sommes attentifs au vivre ensemble, nous avons décidé d'une forte augmentation du nombre d'enfants porteurs de handicap accueilli dans les centres de loisirs. En 2014, les centres en accueillaient 300 par an. En 2016, nous en avons accueilli 386 !
  • En mars 2017, nous avons mis en place trois outils pour améliorer la communication entre les usagers en situation de handicap et la Mairie de Toulouse : FACIL'iti qui améliore l'accessibilité du site internet municipal, Toulouse Connect qui permet de communiquer avec les services de la Mairie (via une plate-forme d’interprétation en langue des signes française ou de transcription en temps réel de la parole) et, enfin, des kits auditifs d’accueil disponibles dans tous les bâtiments municipaux.
  • Dans le cadre de l'obtention par la Mairie de Toulouse du label Tourisme et Handicap, des travaux d'accessibilité du Donjon de l’Office de Tourisme ont été effectués.
  • Depuis 2015, la Mairie de Toulouse a décidé de déployer le dispositif ARH (Animateur Référent Handicap) pour soutenir les 269 accompagnants de Vie de Loisirs qui travaillent auprès de nos jeunes Toulousains.
  • Dans le cadre de la Smart-City, nous étudions un projet d'application pour smartphone permettant, la commande des feux sonores.
  • Nous mettons aux normes accessibilité handicap les salles d’apparat au Capitole, avec notamment un ascenseur. Fin de travaux prévue au dernier trimestre 2018.
  • Nous allons autoriser l'accès, à tous les parcs municipaux, aux chiens guides d'aveugle. En effet, seuls quelques parcs autorisent la présence d'animaux à ce jour.
  • Pour favoriser l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, nous avons fortement augmenté leur taux d’emploi au sein de la collectivité : près de 20 % d'augmentation à la Mairie et à la Métropole depuis 2014. Désormais, 6,97 % des personnels de la collectivité sont des travailleurs handicapés, dépassant largement la moyenne nationale de la fonction publique territoriale (6,22 %).
  • Nous nous étions engagés à favoriser le maintien à domicile en étendant, aux personnes en situation de handicap, le dispositif "mieux vivre chez soi". C'est chose faite par délibération du Conseil municipal du 29 janvier 2015.
  • En 2016, les services municipaux ont élaboré un cahier de prescription et accessibilité et de qualité d’usage des établissements municipaux recevant du public. Dorénavant, ce cahier est inclus dans les cahiers des charges des prestations intellectuelles et des travaux pour les nouvelles constructions municipales. Cette initiative innovante est reprise dans de nombreuses autres grandes villes en France.
  • Toulouse se doit d'être exemplaire pour être accessible aux personnes en situation de handicap. Ainsi les rencontres Villes et Handicap sont devenues un événement pour le grand public de 3 semaines et à vocation à prendre une dimension métropolitaine.
  • Nous travaillons à l'élaboration d'une convention Tourisme et Handicap, dans le cadre du label Destination pour Tous.
  • La lecture est un éveil essentiel qu’il est important d’encourager et d’entretenir. C’est pour cela que nous avons favorisé l’acte de lire, notamment pour des publics spécifiques : pour les personnes en situation de Handicap en réalisant des versions adaptées pour certains handicap d’ouvrages (obtention par Toulouse du label « exception handicap au droit d'auteur ») et en animant des ateliers pour le public Dys (succès familial des forums Dys).
  • Nous allons réaliser des travaux de mise en accessibilité dans l'école des Amidonniers.

Santé

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Conformément à notre engagement, une nouvelle dynamique s’installe à l'Oncopole : reprise d’anciens salariés de Sanofi par Evotec, Oncopole piloté dorénavant directement par les services de Toulouse Métropole, lancement en 2017 d’un schéma stratégique de développement de cet institut de pointe, participation à la création du Groupement d’Intérêt Public Institut Universitaire du Cancer de Toulouse.
  • Nous souhaitions maintenir une offre de santé à l'emplacement de la clinique du Languedoc après son départ. En définitive, l’agrandissement de la clinique Saint-Exupéry permettra une diversification de l’offre de soins dans le quartier dès 2018.
  • Depuis 2016, nous menons, auprès des pré-ados et des ados, des actions de sensibilisation aux dangers de l'alcool et aux conduites addictives dans les centres de loisirs et les structures d'Accueil des Jeunes.
  • Nous nous engageons dans un projet de lutte contre la désertification sanitaire et médicale, axé sur trois principes :- Favoriser les regroupements de professionnels par quartier ;- Structurer un comité de pilotage impliquant les institutions compétentes pour faciliter ces projets ;- Passer une convention cadre permettant de structurer les réflexions et la conduite de projets.
  • Nous souhaitons former les acteurs intervenant dans le domaine festif (autres que les agents municipaux). Deux sessions de formation à la "réduction des risques en milieux festifs" ont déjà eu lieu à l'attention des responsables et régisseurs de lieux festifs en 2016 et 2017.
  • La désertification médicale est une réalité en milieu urbain, en particulier dans les quartiers prioritaires dits "de la politique de la Ville". Un travail a été entrepris par la collectivité et le Conseil départemental de l'Ordre des Médecins pour établir un plan de lutte contre la désertification médicale. Celui-ci sera présenté lors d'un prochain conseil municipal.
  • Depuis le début d'année, nous proposons une nouvelle formule de la Lettre d'information "Toulouse Santé". Celle-ci est plus accessible au grand public dans son contenu.
  • Nous nous étions engagés à maintenir une offre de santé à la Reynerie. La concertation lancée par le maire de quartier se poursuit afin de définir les contours du regroupement de pharmacies et de professionnels de santé dans les îlots 10 et 10 bis.
  • Comme nous nous y étions engagés, nous souhaitons réorienter le plan municipal de santé autour du développement des réseaux de vigilance, de la mise en œuvre d'une réelle action de lutte contre les risques sexuels et d'un véritable plan Alzheimer.

Social

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • « L’atelier solidaire d'Empalot, créé le 30 mai 2015, est un projet pilote et innovant au niveau national par son esprit partenarial avec le secteur privé. Il contribue à sensibiliser les Toulousains à réduire par eux-mêmes les dépenses en énergie et en eau ».
  • La réglementation prévoit la mise en place sur Toulouse Métropole de 2 aires de grands passages pour accueillir les gens du voyage, de mai à octobre chaque année. A défaut de mise en conformité, l'État refusait d'expulser les occupations illicites. Nous avons mis en place un système d'aires "tournantes" : chaque année, 1 site localisé sur Toulouse et un autre localisé sur une des 36 autres communes de Toulouse Métropole est dévolu à cet usage. Cela limite à un an la présence de ces rassemblements dans un quartier, tout en nous mettant en conformité avec le droit, chose qui n'avait jamais été faite depuis la loi datant de ... 2000 !
  • Nous nous étions engagés à renforcer la lutte contre l’exclusion pour ne plus laisser des centaines de personnes vivre dans des conditions indignes à Toulouse. Depuis l'été 2014, la municipalité met en œuvre une action volontariste d'insertion, en partenariat avec l’État, basée sur le volontariat du public.
  • Nous nous étions engagés à donner un nouveau souffle au Conseil toulousain des résidents étrangers (COTRe). C'est chose faite depuis le 30 janvier 2015. Ce conseil, rebaptisé Toulouse Diversités, travaille de manière concrète sur les trois thèmes de l'insertion citoyenne, de la promotion culturelle et de l'histoire de l'immigration à Toulouse. Dans un esprit de transparence, les propositions de Toulouse Diversités sont présentées chaque année aux élus du Conseil municipal.
  • La mise en place de l'équipe Action Médiation Insertion (AMI) a permis, dès le 1er trimestre 2015, d’agir pour apporter des solutions liées à la présence de marginaux sur tout le centre-ville et notamment devant le parvis de la gare. Ce travail doit se poursuivre.
  • En mettant en place une nouvelle grille tarifaire plus équitable, nous avons augmenté de 66 % la fréquentation des centres de vacances et de loisirs entre 2015 et 2016.
  • Pour simplifier la vie des Toulousains dans leurs formalités, nous avons, dès 2015, entrepris un processus d’inscription en ligne aux centres de loisirs et rendu les factures accessibles par Internet.
  • Nous avons voulu que Toulouse devienne réellement une ville qui lutte contre toutes les formes de discrimination. Depuis 2014, l'Espace diversité est réinstallé dans son rôle de lieu de débats, d'échanges et d'information. Plus de 800 personnes par an participent à des conférences. 90 expositions ont été proposées, 21 permanences se tiennent chaque semaine, plus d’une centaine d’organisations utilisent l’Espace chaque année. Informer, éduquer, donner des éléments pour faire réfléchir, mais sans prendre parti, telle est notre volonté.
  • En 2016, nous avons accueilli gratuitement 20 enfants de familles de migrants dans les centres de loisirs durant les vacances scolaires.
  • Pour l'été 2017, nous avons mis en place une offre de réduction de 25% dès le deuxième enfant pour les départs en colonie ainsi que la forfaitisation pour les premiers départs en mini-séjours, si l’enfant est inscrit en accueil de loisirs.
  • Depuis 2015, la Métropole de Toulouse diversifie les possibilités d'accueil, en son sein, des travailleurs d'intérêt général.
  • Nous avons ouvert le nouveau centre d'animation de Bordeblanche, en novembre 2016. Il abrite un accueil jeunes et des salles d'activités pour les associations de quartier.
  • Le 18 mai 2018, Toulouse participera à la journée internationale de la diversité en mobilisant Toulouse Diversités.
  • Nous avons démantelé le bidonville de Ginestous, cet été. Une zone verte sportive (golf et polo) va désormais prendre place sur le terrain.
  • Nous poursuivons nos actions de sensibilisation à destination des étudiants et des jeunes actifs aux questions de l’habitat indigne.
  • Afin de donner de la visibilité aux 9 associations s’occupant des ludothèques, la Mairie de Toulouse signera une convention sur 3 ans avec chacune d’entre elles afin de fixer de nouveaux objectifs de gestion et s’engager sur le niveau de financement de la collectivité.
  • « Il apparaissait nécessaire de remplacer l’ancienne maison de quartier des Pradettes car les activités y étaient trop à l’étroit. En inaugurant le 2 décembre 2016 ce nouveau bâtiment de 300 m² qui regroupe en son sein le centre d’accueil et d’animation et l’accueil jeunes de Bordeblanche, nous favorisons la citoyenneté et les relations intergénérationnelles dans le quartier ».
  • A l'été 2016, le bidonville de Montaudran a été démantelé dans le respect des droits fondamentaux.
  • Nous nous étions engagés à développer les équipements de centre de loisirs. Ainsi, plus de 450 places ont été ouvertes depuis 2014.
  • Conformément à notre engagement de campagne, annulation du projet d’aire de grand passage des gens du voyage à Gabardie - Montredon dès 2014.
  • Afin d'éviter les installations répétées et illégales de gens du voyage sur le site de La Mounède, nous avons sécurisé le lieu en érigeant un mur.
  • Nous avons décidé d'aller vers les Toulousains en faisant des opérations de "ludothèques hors les murs" durant les mini-séjours, dans les centres de vacances ou lors de la semaine du jeu « Le jeu envahit Toulouse » en mai 2017.
  • Afin de donner de la visibilité jusqu'à la fin du mandat aux 43 associations de gestion de loisirs, nous avons signé avec chacune d'entre elles une convention triennale.
  • Pour accompagner au mieux, dans leur démarche d'insertion, les jeunes sans résidence stable ayant des chiens, nous leur avons dédié une maison à Paleficat.
  • Le Crédit Municipal de Toulouse a enclenché une nouvelle dynamique pour étendre ses activités en créant de nouveaux produits de prêts solidaires, en organisant des ventes événementielles et en autorisant l'accès à ses locaux pour des opérations externes.
  • Installé dans les locaux transformés d'une ancienne crèche, le nouveau pôle associatif que nous avons mis en place aux Pradettes, avec un financement de 74 000 euros, permet d'héberger des associations du quartier mais aussi de Lardenne.
  • Depuis 2015, le Centre d'action sociale de Toulouse et le conseil départemental de la Haute-Garonne œuvrent pour une meilleure coordination des politiques d'action sociale en faveur des personnes en situation de grande précarité.
  • Nous avons, en 2016, réhabilité entièrement la Maison de Quartier qui accueille Les Ateliers du Cercle Laïque.
  • Nous avons ouvert, en octobre 2016, le nouvel équipement « La Brique Rouge » qui offre, en un seul lieu, aux habitants d'Empalot : une MJC, une mairie de quartier, une salle polyvalente et une salle de spectacles de 150 places.
  • Nous nous étions engagés à mieux articuler l'action des accueils jeunes avec les clubs de prévention spécialisée. Depuis janvier 2017, date du transfert de la compétence de la prévention spécialisée entre le Département de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole, un travail de meilleure coordination est mis en œuvre.
  • Depuis cet été, nous avons ouvert un nouveau centre social au sein de la Reynerie.
  • La MJC Croix Daurade pourra bénéficier d’une salle supplémentaire pour la danse à Borderouge, dès l’été 2018. Les associations du quartier bénéficieront également de cette salle d'activité.