Pour vous
Nous améliorons la qualité de vie au quotidien
L’efficacité de l’action municipale se mesure d’abord au jour le jour, dans chacun de nos quartiers : en termes de sécurité, de tranquillité, de propreté, d’environnement, en matière d’aménagement, mais aussi au niveau des écoles, des crèches, des services aux seniors, de l’accessibilité... Autant de missions prises à bras le corps depuis trois ans.

Sécurité & Tranquillité

Des mesures énergiques pour votre sécurité et votre tranquillité : une priorité absolue !

Sécurité

Le doublement de l’effectif de la police municipale sera effectif d’ici fin 2017 ou début 2018.

Les policiers municipaux ont été armés 24h/24 afin de s’adapter à l’évolution des risques.

Des patrouilles nocturnes de police municipale ont été mises en place pour répondre à la réalité des besoins.

Une brigade d’intervention rapide de 20 motards a été constituée pour plus de réactivité.

En 2014, Toulouse ne comptait que 21 caméras de vidéo-protection. D’ici fin 2017, 350 nouvelles caméras auront été implantées dans tous les quartiers de la ville.

  • Nous avons sécurisé le quartier de La Faourette grâce à l'instauration de rondes de la Police Municipale et à l'installation de caméras de vidéo-protection entre 2016 et 2017.
  • L’État et la Mairie de Toulouse ont démantelé le campement illicite de Ginestous.
  • Nous allons poursuivre la sécurisation du quartier de la Reynerie grâce au déploiement de nouvelles caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'installation de caméras de vidéo-protection à Croix Daurade, Borderouge et Trois Cocus.
  • Nous nous étions engagés à ce que la Police Municipale travaille dans une meilleure synergie avec la Police Nationale. A cet effet, une nouvelle convention des Polices Nationale et Municipale a été signée en décembre 2014 par le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le Maire Jean-Luc Moudenc.
  • Nous nous sommes engagés à sécuriser les établissements recevant du public et notamment les écoles, les commerces et bureaux de poste.
  • Nous avons sécurisé le quartier Saint-Cyprien grâce au déploiement de 13 caméras de vidéo-protection et à la mise en place de la vidéo-verbalisation au printemps-été 2016.
  • Nous nous étions engagés à lutter contre les incivilités sur la voie publique, c'est dans ce cadre que nous avons instauré la vidéo verbalisation qui permet de lutter contre l'anarchie au stationnement (ex: stationnement dans couloir bus, sur trottoir, piste cyclable, double file) et inciter au comportement citoyen. Cette vidéo verbalisation a été opérationnelle le 16 janvier 2017 dans le périmètre du centre historique.
  • Nous avons sécurisé le quartier Bellefontaine grâce à l'installation de caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons installé 4 caméras de vidéo-protection place de La Légion d'Honneur et 8 autres caméras sont réparties sur le Faubourg Bonnefoy et dans le quartier.
  • Nous avons sécurisé les places Saint-Aubin et Dupuy grâce à l'instauration de rondes de la Police Municipale et à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons sécurisé le quartier Saint-Michel grâce à l'instauration de rondes de nuit de la Police Municipale et à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection en 2016.
  • Afin de mettre fin aux nuisances et incivilités nocturnes dans le secteur Gabriel Péri, nous mettons l'accent sur les rondes nocturnes de la Police Municipale et sur l'application du Plan Terrasses.
  • Nous allons sécuriser le quartier Basso Cambo grâce à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection sur le site de la Mounède.
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'installation d'une caméra de vidéo-protection sur l’esplanade Compans Caffarelli en 2015.
  • Pour mieux gérer les problématiques de sécurité au plus proche de la population, nous avons créé, au niveau de chaque secteur, les Cellules Territoriales de Veille Prévention et Sécurité.
  • Nous avons sécurisé le quartier Jolimont/Soupetard/Roseraie/La Gloire/Gramont grâce à l'installation de 20 caméras de vidéo-protection.
  • Nous nous étions engagés à vidéo-protéger certains points sensibles situés en Zone de Sécurité Prioritaire. La place Anthonioz De Gaulle a été équipée en mai 2017 et la place du Milan en juin 2017.
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'instauration de rondes de la Police Municipale et à l'installation de 3 caméras de vidéo-protection sur l'avenue de Muret, la route d'Espagne et la rue Bernadette.
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'installation de 6 caméras de vidéo-protection au niveau du pont du Béarnais, allée de Barcelone et au Bazacle.
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'installation de 19 caméras les secteurs de Saint-Michel, du Busca, d'Empalot et de Saint-Agne.
  • Nous avons sécurisé le quartier Bayard/Belfort grâce à l'intervention de l'équipe Action Médiation Insertion (AMI), à l'instauration de rondes de nuit et de jour de la Police Municipale et à l'installation de 10 caméras de vidéo-protection.
  • Dans le cadre de la lutte contre les incivilités urbaines, nous avons étendu la vidéo verbalisation du stationnement gênant et interdit au quartier centre historique en janvier 2017.
  • Nous allons sécuriser le quartier Rangueil/Saouzelong/Pech-David/Pouvourville grâce à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection.
  • Nous allons sécuriser le quartier Bagatelle grâce à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection.
  • Engagement vers la prévention de la radicalisation : une formation interne à la collectivité a été lancée pour identifier les signes de radicalisation.
  • Pour répondre plus efficacement aux doléances en matière de sécurité, nous avons créé une cellule de médiation en juillet 2015 au sein de la Police Municipale.
  • Nous nous étions engagés à faire travailler ensemble dans un même lieu la Police Municipale, la Police Nationale, la Gendarmerie, le SAMU ainsi que les Pompiers. Pour des raisons propres à chacun, ce projet n'est pas réalisé.
  • Nous nous étions engagés à être plus efficace en matière de sécurité : en février 2016, nous avons créé le Centre d'Information et de Commandement de la Police Municipale regroupant tous les acteurs municipaux de la sécurité.
  • Nous avons sécurisé le quartier de Bagatelle grâce à l'installation de caméras de vidéo-protection entre 2016 et 2017 et à l'instauration de rondes de nuit de la Police Municipale.
  • Nous avons sécurisé le quartier, Malepère, Montaudran, Ponts des Demoiselles, La Terrasse grâce à l'instauration de rondes de la Police Municipale, à une action de territorialisation et à l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection (5 caméras en 2017, 2 autres à venir).
  • Nous avons sécurisé le quartier des Izards grâce à l'installation de 22 caméras de vidéo-protection entre 2015 et 2017.
  • Nous avons renforcé la sécurité dans le métro et déployé un total à ce jour de 1295 caméras reliées au PC Voyageurs de Tisséo.
  • En 2017, nous avons déjà installé 13 caméras de vidéo-protection (place Sauvegrain, avenue de Lardenne, et allée du Docteur Zamenoff, secteurs commerçants).
  • Nous avons sécurisé le quartier grâce à l'installation de 3 caméras de vidéo-protection place des Pradettes, en 2015, et de 3 supplémentaires, en 2016.
  • Nous allons poursuivre la sécurisation des sites de Lafourgette et de Saint-Simon grâce au déploiement de nouvelles caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons travaillé sur une nouvelle organisation des Cellules Territoriales de Prévention et de Sécurité, les réorientant vers des actions concrètes de sécurité.
  • Perfectionnement du PC vidéo en juillet 2016 par de nouveaux logiciels d'aide à la décision comme la détection automatique de colis suspects.
  • Pour compléter notre dispositif sécuritaire, et comme nous nous y étions engagés, nous avons créé, en octobre 2016, une application smartphone permettant aux Toulousains de contacter Allô Toulouse pour faire intervenir éventuellement la police municipale.
  • Nous nous sommes engagés à ce que tout citoyen ayant contacté Allô Toulouse ait un retour d'information. Le retour par mail est pratiqué depuis le 1er octobre 2015.
  • Nous avons sécurisé le quartier des Arènes grâce à l'instauration de rondes de nuit de la Police Municipale et à l'installation d'une nouvelle caméra de vidéo-protection en juin 2017.
  • Nous avons sécurisé le quartier Mirail Université grâce à l'installation de caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons sécurisé le quartier Capitole/Arnaud-Bernard/Carmes grâce au déploiement de 89 caméras de vidéo-protection.
  • Nous avons sécurisé le quartier Minimes, Barrière de Paris, Ponts Jumeaux grâce à l'installation de 12 caméras de vidéo-protection entre 2014 et 2017.
  • Nous avons sécurisé le quartier Chalets/Bayard/Belfort/Saint-Aubin/Dupuy grâce à l'installation de 36 caméras de vidéo-protection en 2017.

Sécurité civile

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • En septembre 2016, à l'occasion des 15 ans de la tragédie d'AZF, nous avons mené une série d'actions d’information sur les Risques Majeurs : un forum place Saint-Pierre, la conception et la diffusion d'un livret d’information et de l'information en direction des écoles.
  • En septembre 2016, 15 ans après la tragédie d'AZF, la Mairie de Toulouse s'était mobilisée pour mieux faire connaître les métiers de la sécurité civile. Ce travail d'information, de pédagogie et de sensibilisation aux risques majeurs se poursuit auprès des enfants de CM1 et CM2 des écoles publiques et privées de Toulouse.
  • En octobre 2015, nous avons mis en place le système d'alerte en masse qui a pour vocation d’alerter et d’informer, au plus vite, la population et les établissements, par message téléphonique, SMS, mail ou fax, d’un événement majeur à venir ou en cours. La sécurité des Toulousains est notre priorité.

Tranquillité

Grâce à la plate-forme d’appel Allô Toulouse, les Toulousains peuvent signaler une atteinte à la sécurité ou la tranquillité publique 24h/24 et obtenir une intervention sur le terrain. Ce sont 62 000 interventions sur le terrain qui ont été effectuées en 2016.

La Mairie de Toulouse s’est dotée d’un arrêté contre les nuisances de la prostitution. La situation sur le terrain s’est considérablement améliorée pour le plus grand soulagement des riverains des quartiers concernés.

Depuis 2014, la municipalité, en lien avec les institutions compétentes, l’État en particulier, s’est donné les moyens de mettre fin aux occupations illicites. Un tiers de squats a été durablement résorbé, de même que les bidonvilles du Ramier, de Montaudran, de Ginestous, des Arènes. Des solutions de relogement ont bien entendu été mises en œuvre.

Le 2 octobre 2017, en lien avec les services de l’Etat, nous avons procédé à l’évacuation du campement illicite situé impasse Barthe dans le quartier Barrière de Paris. Les 77 occupants se sont vus proposer des solutions d’hébergement ou de relogement.

Les services de l’Etat et la Mairie de Toulouse ont procédé à l’évacuation du squat situé 2 avenue de Lardenne. Les 35 occupants se sont vus proposer des solutions d’hébergement ou de relogement

  • Insonorisation des établissements publics : dans le périmètre de gêne sonore lors de la Commission Consultative d'Aide aux Riverains du 9 novembre 2016, il a été acté que les insonorisations, initialement prévues sur des logements, seront étendues aux établissements sensibles. A titre d'exemple, le groupe scolaire Dauriac : première phase des travaux engagée sur l'été 2017 pour s'achever à l'été 2018.
  • Le comportement inadapté de certains débits de boissons suscite de nombreuses plaintes de la part des Toulousains. Pour limiter ces nuisances, nous avons mis en place en 2017 la Commission Communale des Débits de Boissons, qui peut décider de diminuer les horaires d’ouverture d’un établissement qui trouble l'ordre public ; un pouvoir du Maire non utilisé auparavant.
  • Nous nous sommes engagés à lutter contre les nuisances sonores et les incivilités. Dans ce cadre, nous avons signé une charte avec les discothèques de Sesquières le 21 juillet 2016.
  • Nous nous étions engagés à mieux contrôler les établissements de nuit. Dans ce cadre, nous avons créé une Commission « Vie Nocturne » qui étudie les cas de récidives en matière de non-respect de la réglementation liée au bruit, à l’hygiène, à la tranquillité publique des bars, cafés et établissements qui représentent la diversité de la vie nocturne.
  • L'augmentation des effectifs de la Police Municipale a permis une plus grande répression des comportements inciviques. Nous sommes passés de 162 infractions relevées en 2014 à 516 en 2016 soit 200% d'augmentation.
  • Pour participer à la préservation de la santé des riverains du couloir aérien, l'interruption des vols « Cœur de nuit » est maintenue entre 24h et 6h.
  • Comme nous nous y étions engagés dans le cadre de la lutte contre les nuisances et les incivilités sur la voie publique, et afin de lutter contre les effets des dérives alcooliques, le Maire a signé un arrêté anti-alcool le 1er février 2016. Cet arrêté interdit la consommation d'alcool sur la voie publique de 16h00 à 06h00 sur un périmètre ciblé (place du Ravelin, place Saint-Cyprien, place Jean-Diébold, place Roguet, grand rue Saint-Michel).
  • En décembre 2016, nous avons établi et présenté le Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement, cartographie dont l'objectif est de centraliser les données de l'environnement sonore et de renforcer la connaissance du territoire en recueillant des données par le biais d'un réseau de balises déployé sur le terrain.
  • Afin de redonner une image positive du quartier Arnaud Bernard, nous avons mené une démarche publique globale en agissant sur divers leviers, en concertation avec les acteurs et habitants du quartier : sécurité, tranquillité, aménagement de l'espace public, propreté, espaces verts, éclairage, culture, lien social, manifestations sur la place, préemptions commerciales avec l'opération "Commerce avenir". Un travail régulier a été mis en place avec le Procureur de la République et la Police Nationale pour lutter contre la délinquance. Des progrès se font sentir, même s'il reste un important travail à accomplir.
  • Nous nous étions engagés à lutter contre les incivilités et les nuisances nocturnes. Un élu référent a été désigné le 19 mars 2015 pour coordonner les actions entre les services.
  • Nous nous sommes engagés à lutter contre l'insécurité et les nuisances, c'est dans ce cadre que le Maire a signé un premier arrêté anti-prostitution en juillet 2014, arrêté prorogé en juillet 2015 et mars 2016.
  • Notre Commission Communale des Débits de Boissons renforce notre action en faveur de la tranquillité publique et de la lutte contre les nuisances sonores.
  • Nous nous étions engagés à lutter contre les établissements nocturnes ne respectant pas la réglementation. Pour coordonner les actions, un élu a été désigné et nous avons créé une instance de contrôle le 3 mars 2017, la Commission Communale de Débit de Boissons pour contrôler et sanctionner les établissements nocturnes verbalisés.
  • Avril 2014 : Nomination d'Hélène Costes-Dandurand, élue déléguée à la lutte contre le bruit.
  • Nous sommes attentifs au respect de la réglementation en matière de nuisances sonores et de troubles à la tranquillité publique.43 procédures administratives, dont 33 fermetures d’établissements et 10 avertissements, avaient été décidées durant les 6 ans du mandat précédent. Nous avons procédé depuis 2014, en seulement 3 ans, à 114 procédures administratives (+165,10%), dont 59 fermetures (+78,80%) et 55 avertissements (+450%).
  • Le parking à proximité de la halte ferroviaire de Saint Martin a été sécurisé.
  • Les armoires électriques de la place St Aubin ont été rénovées en 2015/2016, ce qui empêche le branchement sauvage des camping cars et autres utilisateurs.
  • Les nombreux squats toulousains constituent un trouble à la tranquillité. En décembre 2015, un groupe de travail "squat et campement" a été créé entre la Préfecture et la Mairie. Depuis cette date, 121 squats et campements ont été traités (soit le tiers d'entre eux), dans le respect des droits fondamentaux. L'action continue pour résorber ceux qui restent.
  • L'Observatoire du bruit, en collaboration avec ADOUCITE, développe le nombre de balises : 3 ont été installée en 2015, puis 2 par an pour atteindre le nombre de 10 en 2019.
  • Comme suite à plusieurs occupations illégales des gens du voyage du terrain Marmande, nous avons sécurisé ce terrain chemin des Capelles.
  • Nous avons soutenu, en lien avec les associations, et cofinancé la construction en cours de murs anti-bruit performants le long du périphérique sur la section Rangueil / Lespinet et projetons la végétalisation afin d'en améliorer l'esthétique.
  • Nous nous étions engagés à restituer l'espace public occupé par les SDF et autres. La police municipale et l'équipe " Action Médiation Insertion" composée de médiateurs sociaux et de policiers municipaux sont déployés pour régler cette problématique depuis avril 2015, même si un travail important reste à accomplir.
  • Nous nous impliquons en faveur d'une Ville conviviale mais aussi plus accessible pour les passants et plus respectueuse de la tranquillité des riverains. C'est pourquoi un nouveau Plan Terrasses a été adopté en 2016 dans le cadre d'une démarche concertée avec les professionnels afin de rééquilibrer les différents usages du domaine public et garantir une cohabitation paisible entre les piétons, les riverains et les clients des cafés et restaurants.
  • Nous avons constitué un groupe "vie nocturne" afin de trouver des solutions aux problèmes rencontrés avec les établissements de nuit.