Pour vous
Nous améliorons la qualité de vie au quotidien
L’efficacité de l’action municipale se mesure d’abord au jour le jour, dans chacun de nos quartiers : en termes de sécurité, de tranquillité, de propreté, d’environnement, en matière d’aménagement, mais aussi au niveau des écoles, des crèches, des services aux seniors, de l’accessibilité... Autant de missions prises à bras le corps depuis trois ans.

Éducation, Petite enfance & Jeunesse

Un effort record pour les petits toulousains et leur famille

Petite enfance

Pour répondre à l’attente des familles toulousaines, 1000 places supplémentaires en crèche seront créées d’ici à 2020. En octobre 2017, 572 ont déjà été ouvertes.

  • En 2015, nous avons mis en place l'anonymat des dossiers de demandes de place en crèche avec une publication sur le site internet de la Mairie du bilande la Commission d’Admission Unique pour plus de transparence dans l’attribution des places en crèche.
  • Nous avons créé en 2014 le multi-accueil Plume d'Ange avec 13 places.
  • Nous avons agrandi en 2014 le multi-accueil "Les Jardins de Louise" avec 6 places en plus.
  • Nous avons agrandi en 2014 le multi-accueil Les Enfants Terribles avec 3 places en plus.
  • Nous avons aidé à l'implantation d'une crèche associative à Lafourguette.
  • Nous avons agrandi en 2015 la crèche Rires et Grimaces avec 2 places.
  • Nous avons créé en 2015 le multi-accueil La Courte Echelle avec 12 places.
  • Nous avons créé en 2015 la crèche Germaine Chaumel avec 25 places.
  • Nous avons agrandi en 2015 le multi-accueil les Vitarelles avec 10 places en plus.
  • Nous avons créé en 2015 le multi-accueil Bordeblanche avec 10 places en plus.
  • Nous avons acheté 15 berceaux pour la crèche privée Bébébiz.
  • Nous avons acheté 17 berceaux pour la crèche privée Babilou.
  • Nous avons agrandi en 2017 la crèche Petit Ours brun avec 3 places en plus.
  • Nous avons créé en 2017 le multi-accueil Bambinoux avec 42 places.
  • Nous avons créé en 2017 le multi-accueil Espoir au fil de l'eau avec 25 places.
  • Nous allons créer en 2018 le multi-accueil Lalande avec 20 places.
  • Nous allons créer en 2018 le multi-accueil Les Capucins avec 35 places.
  • Nous allons ré-ouvrir en 2018 la crèche Pradettes avec 25 places en plus.
  • Nous allons créer en 2018 une crèche intergénérationnelle à Guilhermy avec 40 places.
  • Nous allons créer en 2018 le multi-accueil Cité Nord avec 40 places.
  • Nous allons créer en 2019 la crèche les Cercles des Culottes Courtes avec 40 places de plus.
  • Nous allons créer en 2019 le multi-accueil Clair de Lune avec 30 places.
  • Nous proposerons en 2017 aux enfants, des journées entières de mode de garde pour ceux qui sont en "accueil occasionnel" en leur donnant la possibilité de manger à la crèche.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous allons ouvrir en septembre 2018 un multi accueil "Pep 31", avec 42 places nouvelles.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous allons ouvrir en septembre 2018 un multi accueil à la Cartoucherie 1, avec 40 places nouvelles.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous allons procéder, en 2019, à l'extension du multi accueil à Arnaud Bernard, avec 15 places nouvelles.
  • La création d’une crèche sur le site de La Grave est nécessaire pour le quartier mais cela s'inscrit dans le projet d'aménagement global du site.La discussion en cours avec le futur aménageur pour une crèche à gestion privée.
  • Nous avions envisagé de créer une crèche dans le château des Vitarelles, à Lardenne. Il est apparu que les crèches à proximité satisfont, déjà, le besoin de crèches sur le secteur.
  • La lecture est un éveil essentiel qu’il est important d’encourager et d’entretenir. C’est pour cela que nous avons favorisé l’acte de lire, notamment pour des publics spécifiques.Pour nos bambins entre 0 et 3 ans et leurs parents, nous avons mis en œuvre dans toutes les bibliothèques, le Petit printemps, qui a lieu chaque année au mois de mai. Nous avons également développé dans les bibliothèques, l’accueil de groupes de crèches et d’assistantes maternelles.
  • Nous avions prévu de créer une allocation municipale compensatrice pour les parents contraints d’avoir recours à une assistante maternelle libre. Il s'est avéré que la plupart des grandes villes françaises n'ont pas mis en place une allocation de ce type en raison de son coût et de la difficulté pour choisir les familles bénéficiaires. Les tarifs des assistantes maternelles étant libres, il est donc difficile pour une collectivité de faire de l'ingérence sur des contrats passés entre les parents-employeurs et l’assistante maternelle.
  • Pour répondre à la demande de la CAF, nous mettons en application la Prestation Service Unique horaires versée par la CAF sur les établissements petite enfance ville et CCAS.
  • Nous avions prévu de créer des crèches à horaires atypiques. Il s'est avéré que le besoin n'était pas aussi aussi important qu'envisagé. Toutefois, pour répondre aux familles en besoin d'horaires atypiques, nous avons augmenté la subvention allouée au dispositif POP IN qui permet la garde d'enfants à domicile sur des horaires atypiques ou pour les situations d'urgence.
  • Pour donner la possibilité aux parents de choisir le mode de garde de leurs bambins, nous avons agrandi en 2014 le multi-accueil St Aubin, avec 5 places en plus.
  • Nous avons créé en 2014 le multi-accueil Le Phare avec 20 places.
  • Nous avons créé en 2014 le multi-accueil Les bambins du May avec 42 places.
  • Nous avons ouvert en 2014 une nouvelle crèche, LAMPAGIA, aux Izards/Trois cocus, qui comporte 60 places.
  • Nous avons ouvert, en 2015, à Bagatelle, la Crèche de l’éveil, d’une capacité d’une quarantaine de places (projet lancé avant 2014).
  • Nous avons créé en 2015 le multi-accueil Minimomes avec 26 places.
  • Nous avons ouvert, en 2015, une micro-crèche à Lafourguette.
  • Nous avons agrandi en 2015 le multi-accueil le Petit Prince avec 8 places en plus.
  • Nous avons agrandi en 2015 le multi-accueil « Croque sourire les petits loups de Montblanc » avec 2 places supplémentaires.
  • Nous avons créé en 2015 le multi-accueil Bulles d'Ange avec 10 places.
  • Nous avons agrandi en 2015 le multi-accueil les Petits Drôles avec 6 places en plus.
  • Nous avons agrandi en 2016 le multi-accueil Amouroux avec 10 places en plus.
  • Nous avons ouvert une crèche dans le quartier de Papus en 2017 avec 15 places.
  • Nous avons créé en 2017 la crèche 1 2 3 Couleurs avec 30 places.
  • Nous allons créér en 2017 le multi-accueil Croix d'O avec 47 places.
  • Nous allons agrandir, en 2018, la crèche du Grand Rond avec 13 places en plus.
  • Nous allons créer, en 2018, le multi-accueil Lalande avec 20 places.
  • Nous allons créer en 2018 le multi-accueil Moulis Croix Bénite avec 30 places.
  • Nous allons créer en 2018 le multi-accueil Bidibulles avec 60 places.
  • Nous allons créer en 2019 la crèche Cité Blanche avec 40 places.
  • Nous allons agrandir en 2019 le multi-accueil Borderouge avec 10 places en plus.
  • Nous allons agrandir en 2019 le multi-accueil Job avec 35 places en plus.
  • En 2018, une crèche associative intergénérationnelle verra le jour dans le quartier Guilhermy.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous allons ouvrir en septembre 2018 un multi accueil à la Cartoucherie 2 , avec 40 places nouvelles.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous allons ouvrir une nouvelle crèche aux Sept Deniers, avec 17 places de plus.
  • Pour donner la possibilité aux parents de choisir le mode de garde de leur bambins, nous avons, dès mars 2016, développé les crèches mixtes privées-publiques par l'achat de berceaux.
  • Nous avions envisagé d'agrandir la crèche Sainte-Lucie mais au regard des contraintes budgétaires, ce projet a été jugé comme secondaire, les besoins de places en crèche étant davantage marqués dans d'autres quartiers. Il n'est donc pas lancé pour le moment.
  • Pour le confort des enfants et de leurs parents, nous lançons un marché de réservation de berceau.
  • Nous allons créer un portail unique de pré-inscription afin de faciliter l'inscription pour les familles et optimiser la gestion des places en crèche.
  • Nous avons engagé un diagnostic sur la qualité de l'air intérieur dans les écoles et les crèches pour élaborer un plan de prévention dans le respect de la réglementation en termes d'environnement.
  • Nous soutenons la garde à domicile et souhaitons optimiser et étendre les accueils collectifs dans les Relais Assistants Maternels.
  • Pour faciliter la vie des familles, nous avons créé un bureau d’aide à la parentalité.

Conseil municipal des enfants

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Afin de faire découvrir et faire vivre les droits et les devoirs de la République aux jeunes élus du Conseil Municipal des Enfants, nous leur avons appris à monter un projet d'intérêt général par secteur et autour d'une thématique choisie par eux. Le Conseil Municipal des Enfants a reçu, par l'ANACEJ, en 2017, le Prix National « Jeunes Citoyens » pour un projet sur le secteur 6.
  • En constatant la réussite du Conseil Municipal des Enfants sur Toulouse, nous avons proposé fin 2016 de partager notre expérience aux communes de la Métropole afin de créer un réseau des conseils d’enfants et de jeunes de la Métropole toulousaine et, accompagner dans la mise en place de cette instance les communes n’ayant pas de CME-CMJ.
  • Nous souhaitons créer un partenariat avec des établissements et/ou des entreprises privées afin de faire découvrir aux jeunes élus du Conseil municipal des enfants des corps de métiers peu connus.
  • Afin de favoriser le partage d'expérience entre nos jeunes élus du Conseil municipal des enfants de Toulouse et ceux des autres communes de la Métropole, nous avons organisé une rencontre entre eux ainsi qu'avec des élus adultes.
  • Nous allons, en amont des élections du Conseil municipal des enfants, communiquer afin de sensibiliser les écoles toulousaines à celui-ci et, en particulier, les écoles publiques en zone prioritaire souvent moins nombreuses à s’engager dans le dispositif citoyen.

Cuisine centrale

92% des produits bio servis dans les cantines sont issus de circuits courts.

  • Nous avons créé et systématisé la possibilité de prendre un repas sans viande dans toutes les écoles de Toulouse.
  • Afin d’améliorer la qualité des produits servis à nos enfants dans les cantines, nous avons introduit début 2017 de la viande labellisée, fait livrer des baguettes biologiques tous les jours en intégrant 3 artisans boulangers tout en recherchant en permanence de nouveaux produits locaux (et bio quand cela existe).
  • Nous avons mis en place des menus « animation » : RIO LOCO, Menu bas carbone « 2foisbon », Semaine Européenne… qui rencontrent toujours un franc succès.
  • Dans le double objectif de transparence de ce qui est servi dans l'assiette de nos enfants à la cantine et afin d'équilibrer leur alimentation, nous avons créé l'application « qui dit miam », qui permet aux parents de prendre connaissance en quelques secondes des menus de la cantine et de la composition de chaque plat via les fiches techniques des produits.
  • Nous souhaitons poursuivre le travail engagé pour l'amélioration de la qualité des produits utilisés par notre cuisine centrale, qui élabore 32 000 repas par jour.
  • Nous avons signé un partenariat d'un an avec le chef Tournié pour l'année scolaire 2016-2017 afin qu'il propose un menu gastronomique par mois en travaillant à de nouvelles recettes avec notre cuisine centrale
  • Afin d'informer et aider les parents d'élèves, nous diffusons une fois par mois des informations sur les menus des cantines, dans le focus « le saviez vous ? » de notre site internet.
  • Nous avons mis en place des réunions de travail avec le collectif "qualité cantines" composé de parents d'élèves afin de travailler ensemble de façon collaborative. Nous poursuivrons le travail engagé.
  • Nous allons réorganiser la production de la cuisine centrale pour permettre de gagner du temps de fabrication afin de reprendre en production des plats achetés « tout prêts » et permettre une plus grande diversité de recettes sur les entrées et les substitutions notamment.

Éducation

La collectivité a fait un choix d’une ampleur inédite : construire 10 écoles neuves d’ici à 2020. Les groupes scolaires de Guilhermy à St Simon et Niboul à Borderouge ont ouvert respectivement 2016 et 2017. 7 autres écoles sont déjà en chantier.

Parallèlement, 4 extensions et 5 grosses réhabilitations d’écoles existantes seront réalisées sur le mandat.

Un budget total de 200 millions d’euros sera consacré aux écoles publiques entre 2014 et 2020.

  • Parce que le quartier est en plein développement, nous avons ouvert une nouvelle école en 2016 : le groupe scolaire Guilhermy à Saint-Simon.
  • Nous allons ouvrir l'école Fleurance à Saint-Martin du Touch en 2018.
  • Nous allons ouvrir une nouvelle école en 2018: le groupe scolaire Geneviève De Gaulle-Anthonioz à la Cartoucherie.
  • Nous allons ouvrir le Groupe scolaire Grand Selve en 2019.
  • Nous créons une nouvelle école : le Groupe scolaire Germaine Tillion à Bordeblanche. Ouverture prévue en 2019.
  • Nous allons agrandir fortement le Groupe scolaire Lapujade d'ici 2019.
  • A la rentrée 2016, nous avons relogé dans l'ancienne école maternelle de Limayrac la calandreta de la Côte Pavée. En 2016, le collège Occitan a été localisé dans les locaux de l'école Jolimont.
  • Le confort de nos écoliers étant une priorité, nous avons engagé une réduction de l'utilisation des algecos.
  • Dans un souci de protéger la santé de nos enfants et du personnel sur le temps du repas à l’école, dès 2015, nous avons mis en place un plan d’action pour lutter contre le bruit à la cantine en créant un guide ainsi qu’en accompagnant sur des actions éducatives.
  • Pour faciliter la vie des parents lors de la facturation des services consommés par les enfants, nous avons lancé en juin 2017 un audit de la facturation par la collectivité.
  • Nous travaillons à la création d'îlots de fraîcheur dans les dortoirs, les cantines et salle de motricité dans toutes nos Écoles neuves pour un meilleur confort des enfants et nous mettons en place des brasseurs d'air dans les salles de classe pour faire baisser la température ressentie.
  • En 2018, nous allons créer un livret d'accueil du parent élu avec toutes les informations nécessaires pour comprendre la direction de l'éducation et le champ partenarial.
  • En 2018 seront finalisés les travaux de sécurisation des écoles aux Pradettes.
  • Pour une meilleure sécurité des accès aux écoles Falguières, la rue Roode a été rénovée et les trottoirs de la rue d'Artagnan ont été élargis.
  • Pour l'année 2016/2017, nous avons mis en œuvre un règlement des prestations périscolaires plus précis.
  • En 2016, afin de faire baisser l'absentéisme, nous avons créé une mission santé/prévention au sein de la direction de l'éducation.
  • En 2016, nous avons créé le Parlement éducatif de Toulouse.
  • Nous avions envisagé la mise en place de stages de remise à niveau pendant les vacances en partenariat avec les grandes écoles mais l’Éducation Nationale l'a organisé avec des enseignants volontaires pendant les vacances d'été.
  • En décembre 2015, nous avons signé le Projet Éducatif de Territoire afin de mettre l'enfant et sa famille au cœur du dispositif.
  • Dès novembre 2014, nous avons travaillé sur la qualité d'accueil des Centres de Loisirs Associés à l'Ecole (CLAE) en mettant en place le Projet Éducatif de Territoire (PEDT) ainsi qu'une Charte modernisée dédiée. Le PEDT et l'ensemble des actions qui y sont liées ont été reconnus comme faisant partie des meilleures pratiques européennes par l'Institut Européen d'Administration Publique (EPSA 2017).
  • Depuis l'année scolaire 2014/2015, nous avons mis en place des procédures transparentes d'affectation des élèves dans les écoles.
  • En 2016, nous avons créé le printemps éducatif de Toulouse. Il a intégré la Fête des CLAE.
  • Nous avons créé la Lettre des Ecoles afin de mieux communiquer des informations aux parents.
  • Afin d'améliorer l'accueil de l'enfant en situation de handicap, nous avons revu les conditions d'accueil et créé des postes d'accompagnant vie loisirs. Nous avons revu tout le dispositif d'inclusion des enfants avec les équipes d'animation.
  • En 2015, nous avons mis en place la facture unique pour les familles, quel que soit le nombre d'enfants, dans le but de diminuer le coût généré par ce double envoi et de simplifier l'information pour les familles.
  • Nous allons établir un parcours éducatif citoyen.
  • Dès 2017, comme nous l'avions envisagé, des seniors viendront déjeuner avec les enfants dans plusieurs écoles afin de favoriser le lien intergénérationnel.
  • Nous avions souhaité mettre en place un Service Minimum d'Accueil dans les écoles en cas de grève, à raison d'un par secteur de Toulouse. Cependant, seules des informations fragmentaires et dans des délais restreints sur les prévisions de grève sont communiquées à nos services par l'Education Nationale et nous ne bénéficions pas de contrepartie financière de la part de l'Etat. Nous parvenons néanmoins à l'heure actuelle, à ouvrir au moins plusieurs sites d'accueil pour mailler Toulouse de façon acceptable.
  • Nous avons ouvert une nouvelle école en 2017 : le groupe scolaire Niboul à Borderouge.
  • Nous allons ouvrir le nouveau groupe scolaire Reynerie Sud en 2018.
  • Nous allons ouvrir le Groupe scolaire G. Mailhos à Malepère en 2019.
  • Nous allons ouvrir l'école élémentaire Jean Zay à Borderouge en septembre 2019.
  • Nous allons agrandir le Groupe scolaire Cuvier en septembre 2019.
  • Afin de pouvoir répondre dans les 10 ans à venir aux besoins liés à la démographie en matière d'écoles, nous avons mis en place un travail de réserve foncière dans tous les quartiers.
  • C'est grâce à l'éducation que nous pourrons renforcer le vivre ensemble. C'est pourquoi nous soutenons l'ouverture d'une École privée aux Izards en 2019.
  • Pour former les élèves à maîtriser les outils numériques et ainsi, préparer les futurs citoyens à vivre dans une société où l'environnement technologique évolue constamment, nous avons engagé, dès 2015, l'équipement des classes des cycles 3 et nous passerons ensuite au cycle 2. L'éducation constituera , dès 2018, une brique de la « Smart City » avec la « Smart éducation ».
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous avons poursuivi le soutien scolaire après l'école par les ateliers étude et les ateliers libres gérés par les CLAE afin de mettre l'enfant et sa famille au cœur du dispositif.
  • En 2018, nous envisageons de créer un environnement numérique de travail pour toutes les écoles de Toulouse afin de fluidifier le contact avec les parents.
  • Nous travaillons à la sécurisation de nos écoles en lien avec l’Éducation nationale. Cela se traduit par des formations conjointes lancées en 2016, des exercices conjoints et des diagnostics partagés.
  • Comme nous le faisons pour toutes les écoles, nous avons installé du mobilier urbain multicolore avec un totem annonçant le nom de l'école. Ce mobilier permet de signaler l'implantation d'une école, sécuriser les abords et réduire la vitesse des véhicules. On le rencontre devant les écoles Château de l'Hers, Jean Chaubet, Jean Macé, Armand Leygue, des Amidonniers, Falguières, Fourtanier Merly, Port Garaud, du Nord, Sermet et Sainte Marie de Nevers.
  • Nous avons sécurisé les abords de l'école de Lardenne.
  • Depuis 2015, nous exonérons du paiement du temps de midi les familles les plus fragiles.
  • Nous avons rétabli une bonne gestion de la caisse des écoles qui permet de pérenniser son rôle auprès des familles.
  • En parallèle du travail de fond que nous menons sur la lutte contre l'absentéisme, nous avons en 2016/2017 recruté 100 atsem, une cinquantaine d'agents techniques et une cinquantaine d'emplois d'avenir.
  • En 2015, nous avons créé la fête des CLAE.
  • Conformément à notre engagement de campagne, nous avons inclus un projet d'éducation à la santé et à l'hygiène dans les CLAE afin de mettre l'enfant et sa famille au cœur du dispositif.
  • Dès 2014, nous avons inscrit la devise de la République sur toutes les écoles de la Ville et elle sera particulièrement visible sur les écoles neuves.
  • En 2015, nous avons revu les tarifs pour plus de cohérence et de justice.
  • L'école étant cogérée par l’Éducation Nationale et la Ville, nous avons amélioré le partenariat afin de gagner en qualité et en rapidité d'information. Des formations conjointes sur la sécurité en 2016 et 2017 ont notamment été mises en place.
  • En 2014, nous avons créé des Bassins scolaires afin de gérer la forte démographie toulousaine.
  • Nous avons rétabli le contrôle de l'instruction à domicile qui est une obligation légale.
  • Nous prenons une part active aux réseaux reconnus en matière éducative comme le Réseau Français des Villes éducatrices et France urbaine.
  • Comme nous le faisons pour toutes les écoles, nous avons installé, devant les écoles Château de l'Hers, Jean Chaubet, Jean Macé et Armand Leygue, du mobilier urbain multicolore avec un totem annonçant le nom de l'école. Ce mobilier permet de signaler l'implantation d'une école, sécuriser les abords et réduire la vitesse des véhicules.
  • Nous travaillons à la création de locaux mutualisés Écoles/CLAE avec la création d'interclasses entre deux classes, accessibles depuis les classes et depuis le couloir.
  • Nous travaillons à l'amélioration et à la fiabilisation des téléservices MonToulouse.
  • Pour former les élèves à maîtriser les outils numériques et ainsi, préparer les futurs citoyens à vivre dans une société où l'environnement technologique évolue constamment, nous procédons, depuis 2015, à l'équipement numérique des classes de CM1 et CM2. Une fois cette opération achevée, nous équiperons alors les classes de CP, CE1 et CE2.

Jeunesse

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • En 2016, création de 8 clubs ados (120 places) ouverts pendant les vacances scolaires.
  • Nous nous étions engagés à refondre l’aide municipale à destination des étudiants pour faciliter leur installation et la location de leur logement. L'ancien "passlog" est devenu "Install'Toit". Ce dispositif renforcé concerne un plus grand nombre de jeunes et couvre un éventail plus large de dépenses d'installation.
  • Nous avions envisagé de dédier pour chaque quartier de Toulouse, un accueil jeunes. Après analyse, cette volonté n'apparaissait pas comme étant la meilleure réponse à apporter aux jeunes. Les efforts de la collectivité doivent se concentrer d'abord sur certains quartiers.
  • Afin de mieux accompagner la créativité des MJC, nous avons pérennisé en 2016 et 2017 le financement d'aide à la programmation de la création artistique pour celle d'Empalot et celle du Pont des Demoiselles.
  • En lien avec la MJC Croix-Daurade, nous avons aménagé un square, chemin Nicol, en début d'année.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à Pech David (secteur 5 Sud Est) : 12 à 24 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, aux Sept Deniers (secteur 3 Nord) : 12 à 24 places.
  • La tarification selon les ressources (prenant en compte les revenus des jeunes) introduit plus de justice et permet à Toulouse de proposer le réseau de transports en commun le plus généreux de France.
  • En 2016, nous avons créé un club ados ouvert les vendredis et samedis à la Terrasse (secteur 5 Sud Est) : 20 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à Saint-Simon (secteur 6 Ouest) : 12 à 24 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, au Petit Capitole (secteur 6 Ouest) : 12 à 36 places.
  • Après des travaux de construction de nouveaux locaux, nous avons ré-ouvert, en décembre 2016, l'Accueil Jeunes Pradettes.
  • Depuis 2016, nous menons, auprès des étudiants, des actions de sensibilisation aux dangers de l'alcool et aux conduites addictives, lors des inscriptions dans les lycées, facultés et grandes écoles.
  • Le Label logement étudiant est en cours de création par la Mairie de Toulouse afin d'améliorer la qualité de l'offre de logement pour les étudiants. Ce dispositif vise à garantir au locataire une qualité minimale du bien et au propriétaire d'avoir une reconnaissance de la qualité de celui-ci.
  • Prévention médico-éducative :Conformément à nos engagements, nous avons renforcé la formation des agents municipaux qui sont en relation avec les jeunes. Ainsi, plusieurs actions ont été réalisées en ce sens.Nous avons travaillé notamment avec la Fédération Addiction qui intervient pour une journée d'échanges et de formation sur le thème "Sport et substances psychoactives : des liaisons dangereuses ?". Nous avons également actualisé la formation des agents municipaux en contact avec des publics consommant des produits psychoactifs. Enfin, nous avons sensibilisé la police municipale aux conduites addictives et au dispositif "Fêtons plus, Risquons moins".
  • Afin de mieux accompagner la créativité des MJC, nous avons pérennisé en 2016 et 2017 le financement d'aide à la programmation de la création artistique pour celle d'Empalot et celle du Pont des Demoiselles.
  • Nous nous étions engagés à renforcer et développer le dispositif Accueils Jeunes. 3 sont déjà ouverts au public : un tout nouveau à Amouroux, 2 qui ont intégré de nouveaux locaux à Bourbaki et aux Pradettes. 2 autres seront accueillis prochainement dans de nouveaux locaux à Ernest Renan aux Izards.
  • Nous nous étions engagés à redynamiser le Conseil Toulousain de la Vie Étudiante qui existait depuis 2009. En rationalisant sa composition et en renforçant ses moyens de travailler, le Conseil Toulousain de la Vie Étudiante devient un réel lieu de dialogue citoyen entre les acteurs de la vie étudiante et la Mairie de Toulouse. Il apporte sa contribution à la définition, l'évaluation et l'élaboration de l'action municipale.
  • Début 2016, nous avons procédé à la sécurisation du Foyer d’Éducation Populaire Étienne Bilières en y installant un portail.
  • En 2016, nous avons pris en charge la rénovation de plusieurs salles d'activité et des sanitaires de la MJC de Croix Daurade.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à la Terrasse (secteur 5 Sud Est) : 12 à 24 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à Lalande (secteur 3 Nord) : 12 à 36 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à Patte d’Oie (secteur Rive gauche) : 12 à 24 places.
  • En juillet 2016, nous avons ouvert le nouvel accueil jeunes à Amouroux.
  • En 2016, nous avons créé un club ados ouvert les vendredis et samedis à Lalande (secteur 3 Nord) : 20 places.
  • En 2016, nous avons créé un club ados, ouvert pendant les vacances scolaires, à La Ramée : 12 à 24 places.
  • Après des travaux de construction de nouveaux locaux, nous avons ré-ouvert en janvier 2017 l'Accueil Jeunes Bourbaki.
  • Depuis 2016, nous menons, auprès des pré-ados et des ados, des actions de sensibilisation aux dangers de l'alcool et aux conduites addictives dans les centres de loisirs et les structures d'Accueil des Jeunes.
  • Afin de répondre au mieux aux attentes des habitants du quartier des Izards, la propriété du 95 rue Renan va faire l'objet d'importants travaux d'extension et d'aménagement, afin d'y accueillir notamment les 2 accueils Jeunes du quartier (1 dédié aux 11-17 ans, 1 dédié aux 16-25 ans).
  • Nous avons créé et continuons de développer des ateliers multi média en direction des jeunes dans le quartier des Izards au centre d'animation des Chamois.
  • Nous nous étions engagés à modifier le fonctionnement du Conseil des Jeunes Toulousains afin de le rendre plus proche des attentes et des envies des jeunes toulousains. C’est fait depuis le mois de juin 2017, en améliorant son fonctionnement entre les assemblées plénières et en fixant la durée du mandat à un an.