Pour Toulouse
Nous inscrivons la collectivité dans le XXIe siècle
En matière de fonctionnement de nos institutions, les attentes des citoyens ont considérablement évolué, de même que les besoins concrets de nos territoires. Grâce à une équipe représentative, proche des Toulousains et ouverte au monde économique, ainsi qu’à une gestion responsable des deniers publics, Toulouse relève les enjeux de cette nouvelle ère.

Économie, Emploi & Enseignement supérieur

Une action économique volontariste, des investissements records : pour la montée de l’emploi local !

Économie

Le mandat 2014-2020 se caractérise par un investissement record : sur la période, 4 milliards d’euros auront été investis par la Mairie de Toulouse et Toulouse Métropole ainsi que leurs partenaires afin d’accompagner le formidable développement de notre territoire.

Pour que cet effort profite à l’emploi local, nos collectivités ont instauré une charte des marchés publics qui facilite l’accès de nos PME à la commande publique. Désormais, 76% de nos investissements sont faits auprès d’entreprises de la Haute-Garonne dont 68% situés sur le territoire de Toulouse Métropole.

Toulouse est la capitale de l'aéronautique et du spatial. Pour qu'elle garde une longueur d'avance sur ce secteur à haute valeur ajoutée, la collectivité aménage un campus d'innovation dédié à ces thématiques : Toulouse Aerospace. Ce quartier mêlant pôles de recherche et d'enseignement, entreprises, commerces, services et logements connaît ces dernières années une montée en puissance.

La diversification économique passe aussi par le développement d'autres secteurs d'activité. C'est ainsi que l'Oncopole connaît un nouvel élan grâce, notamment, à une nouvelle gouvernance. L'élaboration d'un schéma directeur a été lancé. Il s'agit de conforter la lutte contre le cancer et, au-delà, toute l'économie des sciences du vivant et de la santé.

  • Nous avons lancé la construction du nouveau parc des expositions et centre de conventions de Toulouse, dont le financement n'était pas finalisé, après avoir négocié une participation financière du Conseil Régional et du Conseil Départemental. C'est un équipement indispensable pour attirer les nombreux congrès qui nous échappent chaque année, notre Parc des Expos actuels étant trop petit. Le nouveau Parc ouvrir à Beauzelle en 2021.
  • Nous avons organisé en 2016 le 1er congrès d'Oncologie européen "Toulouse Onco Week".
  • Pour soutenir plus justement les initiatives associatives, et dans un souci de transparence et de bonne gestion de nos ressources budgétaires, nous avons décidé de mettre en œuvre un cadre de référence inédit pour l’attribution des subventions dans le champ économique.
  • Nous avons pris l’engagement de faire de Toulouse une Ville Amie des Entreprises. C’est l’objectif du schéma de développement économique de Toulouse Métropole, dévoilé dès 2015. Conçu dans l’esprit d’un accélérateur de politiques publiques, il est l’outil dédié pour attirer des entreprises, faciliter leur implantation, accompagner leur croissance et développer l’emploi.
  • Nous avons élaboré le Schéma d'Organisation des Territoires de l’Économie à l'échelle de la Métropole pour donner une vision prospective des disponibilités foncières et immobilières nécessaires à la croissance de notre territoire et y répartir les activités économiques. Il définit 19 zones d'action dont 5 majeures : l'Oncopole, Toulouse Aerospace, ToulouseEuroSudOuest, Francazal et la plate-forme aéroportuaire.
  • Nous avons signé en 2016 un Pacte avec AIRBUS Group, centre de gravité européen de l'aéronautique et du spatial, qui a pour objectif de créer les conditions du maintien de l'attractivité et de la pérennité des sites toulousains de l'entreprise et de favoriser le développement de l'écosystème d'innovation local.
  • Le Schéma stratégique de développement scientifique & économique de l'Oncopole pour les 10 prochaines années est en cours d’élaboration. Il sera mis en œuvre dès l’automne 2017.
  • Nous étudions la faisabilité de créer un site web de crowdfunding pour financer les projets retenus par l’incubateur Première Brique.
  • Nous comptons accélérer la montée en puissance du « Club des Ambassadeurs de Toulouse » créé en 2016 par l’Agence d’attractivité et contribuer ainsi à développer des retombées économiques concrètes pour notre territoire (touristes, congrès, implantations d’entreprises). Cela passera par un rassemblement des membres du "Club des Ambassadeurs de Toulouse" une fois par an à Toulouse, à Paris ou à l'international.
  • Les grands projets économiques structurants avaient été mis en sommeil. Nous avons réaffirmé l’ambition de Toulouse Aerospace : les livraisons s’enchaînent, la commercialisation se développe sur les fonciers encore disponibles, le B612 hébergera l'IRT Saint-Exupéry et Aerospace Valley dès 2018. A l'Oncopole, une nouvelle dynamique s’installe : l'accessibilité du site est améliorée, le Téléphérique Urbain Sud va voir le jour, Evotec est installée sur l'ex-site de Sanofi et le schéma de développement du campus est lancé.
  • Comme suite à l’installation d'Evotec à l'Oncopole sur l’ex-site de Sanofi, le projet « Bioparc » d’hôtel d’entreprises a vu le jour.
  • Afin de soutenir une commande publique responsable, Toulouse Métropole a co-élaboré la charte « Agil'T » d’engagement au développement durable, conçue pour les entreprises du territoire, en partenariat avec les chambres consulaires et le pôle de compétences en achats responsables Synethic.
  • Nous nous étions engagés à positionner Toulouse comme ville accueillante pour les entreprises afin de créer de l'emploi localement. Les premiers résultats de l'Agence d'Attractivité sont probants : 32 entreprises ont été accompagnées dans leur implantation et 892 emplois ont été créés sur la période 2014-2016,
  • L'incubateur d'innovation sociale "Première Brique" a été lancé en 2015 : 46 projets ont été retenus depuis 2016, deux tiers du budget est pris en charge par des partenaires privés. L’incubateur est l'outil étendard d'une chaîne d’accompagnement globale dédiée à l’entrepreneuriat social qui a permis la création de 1 500 emplois par an sur notre territoire.
  • Nous soutenons financièrement les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire sur le territoire de Toulouse et nous les accompagnons afin qu’ils développent un modèle économique pérenne à moyen terme.
  • Afin d'aider les start up à démarrer, nous participons à 2 fonds portés par IRDI aux côtés de la Région, de la Métropole de Montpellier et d'un pool bancaire dont BPI.
  • Nous poursuivons nos actions de soutien aux acteurs toulousains de l’économie sociale et solidaire, avec la volonté d’en accompagner de nouveaux, faire encore grossir le marché de Noël artisanal et solidaire et continuer à être présents lors de la Fête de la Gastronomie / Toulouse à Table.

Emploi

Ville amie des entreprises, Toulouse a vu s’installer, en 3 ans, 32 entreprises venues d’ailleurs. Elles ont été accompagnées dans leur implantation sur notre territoire par l’Agence d’attractivité, 892 emplois ont ainsi été créés.

  • Toulouse a été la première métropole à se doter en 2015 d’un site web dédié à l’emploi, qui agrège près de 13 000 offres par jour, exclusivement situées sur notre territoire. Il permet aux recruteurs locaux de diffuser gratuitement leurs annonces. Plus de 70 000 internautes l'ont déjà consulté.
  • Nous étions engagés à systématiser les clauses d'insertion dans les marchés publics, pour favoriser l'accès au marché de l'emploi pour tous. Engagement tenu, grâce à notre Charte des Marchés Publics. Résultat : dès 2015, nous avons permis l'insertion de 225 équivalents temps plein. Un chiffre en constante progression : il y en avait 300 en 2016.
  • La Mission Locale de Toulouse propose le développement d’activités réservées aux jeunes en recherche d’emploi permettant d’acquérir du savoir-faire, dans le cadre de stages en entreprise.
  • Nous sommes aux côtés des porteurs de projets en finançant l’action de FACE Grand Toulouse qui accompagne 140 demandeurs d’emploi par an à la création d’entreprise et en contribuant au financement du nouvel Espace Entreprises créé à la Reynerie.
  • Nous avons réactivé et soutenu le club des entreprises ZFU (Zone Franche Urbaine) jusqu’à fin 2015, date de la fin du dispositif d’exonérations.
  • Le financement du Dispositif d’Accompagnement aux Technologies de l’Information et de la Communication de la Mission Locale de Toulouse permet aux jeunes demandeurs d’emploi de découvrir et d'apprendre les usages des outils bureautiques et de travailler avec les outils numériques de recherche d’emploi.
  • Un vestiaire solidaire baptisé Job sur son 31 est mis en place chaque année depuis 2015 dans les principaux sites de la Mairie et de la Métropole. Il permet aux agents de la collectivité de donner des vêtements qui seront utilisés par des demandeurs d'emploi qui en ont besoin dans le cadre de leurs recherches.
  • Nous avons créé, en 2017, une Direction de l'Emploi au sein des services de la Métropole afin d'optimiser les synergies et les effets de levier avec notre action de développement économique et de rationaliser notre intervention en matière d'emploi pour éviter l'empilement et l’émiettement des dispositifs.
  • Nous avons depuis le début du mandat renouvelé chaque année le forum « Carrefour pour l’Emploi » auquel 300 entreprises participent et proposent 3 000 offres d’emploi. Nous y avons associé pour la première fois en 2015 les principales associations de Directeurs de Ressources Humaines du territoire, jusqu'alors absentes du dispositif.
  • La Région souhaite créer à Toulouse une Cité des métiers afin de proposer un service centralisé d'orientation professionnelle. Toulouse Métropole est naturellement associée à ce projet que nous soutenons.
  • Le Plan Local pour l'Insertion et l’Emploi, dispositif porté par Toulouse Métropole et cofinancé pour moitié par le Fonds Social Européen, met en œuvre notre ambition de soutien local au service public de l'emploi. Ses résultats sont très encourageants : +200 entreprises mobilisées, 2 500 demandeurs d'emploi accompagnés chaque année et 500 CDI ou CDD de plus de 6 mois signés en 2016, soit 50% des personnes accompagnées (+10 points par rapport à 2015).
  • Selon l’INSEE, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé en 2016 sur Toulouse Métropole pour la première fois depuis de nombreuses années : -1500 (-1,80%). Nous envisageons de mettre en place un observatoire de l’emploi permettant de mesurer l’impact de nos politiques de l’emploi et de développement économique.
  • Nous avons créé des forums emplois spécifiques dans les quartiers.
  • Nous accordons une subvention annuelle de 90 K€ à l’École Régionale de la 2ème Chance qui s’adresse à des personnes de 18 à 30 ans qui ont quitté le système scolaire sans diplôme ni qualification et souhaitent se donner les moyens de leur réussite professionnelle.
  • Nous nous étions engagés à développer l’expérimentation « Jeunes ZUS ». Portée initialement par Pôle Emploi, cette initiative, qui aide les jeunes issus d’une zone urbaine sensible à s’insérer sur le marché du travail, est dorénavant mise en œuvre par la Mission Locale de Toulouse.
  • Le nombre d’heures d’insertion intégrées dans les marchés publics a augmenté de 33,5% en 2 ans, passant de 361 000 heures en 2015 à 482 000 heures en 2016. Soit, 300 emplois en équivalent temps plein.
  • En matière d'emploi, nous avons mis en œuvre une mesure d'efficience de nos soutiens aux associations, en passant d’une logique de simple distribution de subventions à une logique de définition d’objectifs avec des indicateurs pour objectiver les financements attribués.
  • Nous avons créé dès 2015 le dispositif Rebondir Ensemble, en partenariat avec FACE Grand Toulouse, qui permet d’accompagner des seniors vers l’emploi. C'est un très beau succès : à ce jour, 80 personnes ont été accompagnées avec un taux de retour à l'emploi proche de 100%.
  • Nous faisons évoluer les missions de Toulouse Métropole Emploi vers 2 axes stratégiques de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriales : l'emploi dans le secteur du numérique et l'emploi des seniors.
  • Pour mettre en œuvre la nouvelle action métropolitaine de l’emploi, nous réactivons le réseau des services emploi des 37 communes de la Métropole.

Numérique

Afin que Toulouse figure parmi les métropoles les plus en pointe en matière d’applications numériques et d’innovations, la démarche « Smart City » (ville intelligente) a été dotée d’un investissement de 500 millions d’euros d’ici à 2020.

  • Décerné dès 2014 à Toulouse Métropole, le label French Tech a été renouvelé en 2016. Nos actions en faveur des start ups portent leurs fruits : +10% d’emplois dans le numérique, 380 M€ de levées de fonds, 10 lauréats du Pass French Tech, 6 entreprises toulousaines dans le Fast 500 de Deloitte, 10 expérimentations réalisées par an.
  • Le déploiement du Wi-Fi dans les lieux publics du centre-ville de Toulouse se poursuit.
  • Le site et l’application MyImmo ont été lancés, à destination des 18-35 ans, jeunes ménages, jeunes actifs ou nouveaux arrivants qui souhaitent devenir propriétaires. Le dispositif permet de connaître l’ensemble des aides, programmes et informations utiles sur Toulouse et sa Métropole, en lien avec les agences immobilières.
  • Trois démarches Smart City en faveur des seniors sont en cours de déploiement à L'Union, Blagnac et Toulouse : prévention de la dépendance et système de détection des chutes.
  • Toulouse a reçu en 2016 le label « FabCity », décerné aux villes localement auto-suffisantes et globalement connectées, rejoignant ainsi un réseau de 11 métropoles internationales. Les villes ainsi labellisées invitent à repenser l’impact de la fabrication numérique pour relocaliser la production industrielle, alimentaire et énergétique sur le territoire urbain.
  • Afin d’impliquer toujours davantage les Toulousains qui souhaitent être acteurs et partenaires de la Ville de demain, le Laboratoire des Usages a multiplié les modes de consultation en 2016 et mobilisé plus de 4 600 citoyens à travers des ateliers participatifs.
  • Comme suite au lancement d’un appel à projets, en 2016, avec le Pôle Aerospace Valley, deux PME pourront tester à Toulouse leurs applications issues du spatial. Elles permettront aux citoyens, sur une zone test, de mesurer leur capacité de production photovoltaïque pour les encourager à réaliser ce type d'investissement.
  • Le Campus d'Innovation Toulouse Aerospace sera une véritable vitrine de la Smart City avec une gestion énergétique exemplaire qui repose sur un système innovant d'incinération des déchets et de récupération de la chaleur émise par le supercalculateur implanté sur le site.
  • Nous étudions la mise en place d’une application « Ma ville dans ma poche » afin de donner accès aux Toulousains à l’ensemble des démarches et informations de service public utiles au quotidien : propreté, parking, services municipaux, etc.
  • Nous nous sommes engagés à déployer la téléphonie mobile dans le métro : la mise en service est confirmée pour l’automne 2017. Le métro toulousain sera ainsi le premier métro de France à disposer d’une couverture mobile intégrale (100% du parcours, tous les opérateurs). Pour ce qui est du Wi-Fi dans le métro, les études ont mis en avant les risques induits par le déploiement de hotspots dans les stations et conduit à la décision de ne pas le réaliser. Une réflexion est lancée pour le WI-FI dans le tram et les Linéo.
  • Comme suite à une expérimentation Smart City, nous avons installé 485 lampadaires intelligents à détection de forme conçus par la start up toulousaine Kawantech, plus de 1 000 lampadaires complémentaires seront mises en place en 2017.
  • Les compteurs intelligents du réseau SOGRID de distribution d’électricité d'ENEDIS se déploient sur Toulouse Métropole.
  • Deux démonstrateurs du véhicule autonome Easymile sont déployés en 2017 pour une durée de 6 mois sur deux sites : à Pibrac et sur les Allées Jules Guesde à Toulouse.
  • L’appel à projets citoyens "Co-construire l'Open Métropole" a rencontré en 2017 un vif succès : 72 propositions de collectifs ont été reçues et analysées, 3 « bonnes idées citoyennes » seront mises en œuvre dans les 12 mois.
  • Toulouse est lauréate depuis 2015 pour accueillir le congrès EMTECH, en partenariat avec le Massachusetts Institute of Technology, labellisé French Tech. Toulouse est la seule ville d'Europe à organiser ce congrès qui se déroule également sur d'autres continents.
  • Le Campus d'Innovation Toulouse Aerospace sera une véritable vitrine de la Smart City avec un dispositif ultra innovant d'usage des eaux pluviales et de voiries traitées et dépolluées qui permet d'assurer leur réutilisation pour les espaces verts mais également de « rafraîchir » l'espace public.
  • Nous nous sommes engagés pour que Toulouse soit parmi les métropoles les plus en pointe en matière de ville intelligente. Nous poursuivons la mise en œuvre des 15 grands chantiers emblématiques de notre démarche Smart City.
  • Nous avons mis en ligne, en juin 2016, le nouveau site Internet « Toulouse contre les discriminations » qui informe les Toulousains des actions menées par la mairie en matière de lutte contre toutes les formes de discriminations.