Pour demain
Nous préparons la grande Ville qui monte
Comme en témoignent son attractivité économique, son rayonnement touristique, sa vitalité sportive et culturelle, son effervescence en tout temps et en tout lieu, Toulouse s’affiche comme LA grande ville de France qui monte. Ce dynamisme, la collectivité le pérennise en préparant et en anticipant les succès de demain.

Culture & Mémoire

La culture en grand au service de toutes les cultures

Archives

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • L'exposition "Centenaire de la naissance de Pierre BAUDIS", présentée au Capitole salle Henri Martin, s'est tenue du 16 décembre 2016 au 15 janvier 2017.
  • L'exposition "Vivre le foot" 1950-1970 - Photographies d'André CROS sous forme de 4 cubes au Jardin Royal, a été présentée du 10 juin au 31 juillet 2016.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en ligne l'exposition virtuelle "Le Canal du Midi à Toulouse" depuis le 29/04/2016.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "L'art du Souvenir" (1918-1930) (au Bazacle) du 01/11/2014 au 05/01/2015.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "70ème anniversaire de la Libération de Toulouse" (Capitole salle Henri-Martin) du 14/08/2014 au 26/08/2014.
  • Afin de célébrer la mémoire de la fin de la Grande Guerre, une exposition : "Fin de la Grande Guerre – la liesse de la victoire, apports techniques et scientifiques à Toulouse de cette guerre" est programmée pour novembre 2018.
  • L'exposition "Le Canal du Midi à Toulouse" (12 lieux toulousains mis en exergue sur 4 cubes présentés square Charles De Gaulle), a été installée du 23 août au 18 septembre 2016.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "Victoires sportives et déportation du nageur Alfred NAKACHE" de fin juin à début juillet 2016 (également au Salon du Tourisme 2016).
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "Toulouse en vue(s) 1515-2015" (aux Jacobins) du 11/09/2015 au 10/01/2016.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "Drôle de guerre ! ?". L'exposition était accompagnée du catalogue des cartes postales dessinées, éditées à Toulouse (1914-1918) paru le 31/10/2014.
  • Dans le cadre de notre volonté de présenter les documents stockés aux Archives municipales, nous avons mis en place l'exposition "La mobilisation de 1914 à Toulouse" (rue Alsace-Lorraine et square Charles-de-Gaulle) du 21/07/2014 au 24/08/2014.
  • 3 expositions importantes sont en cours de préparation : l'exposition sur la Grande Guerre prévue en novembre 2018, et les expositions "Espace Job ; naissance et expansion de l'entreprise Job ; crise et fermeture ; reconversion" et "Les moulins à eau de la Garonne" en 2020.

Bibliothèques

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Depuis 3 ans, nous développons des espaces et des occasions de lecture dans la ville pour tous : ancrage de Biblio-plages au sein de Toulouse-plages : augmentation du nombre d'animations proposées, amélioration de l'espace Biblio-plage avec un espace dédié et aménagé.
  • Depuis 3 ans, nous développons des espaces et des occasions de lecture dans la ville pour tous : transfert de la bibliothèque du Pont des Demoiselles au sein du pôle de services publics de l'avenue Saint-Exupéry fin 2014, qui s'est traduit par un doublement des prêts et une fréquentation accrue des adultes.
  • Nous avons développé les ressources offertes par le numérique dans les bibliothèques et la médiathèque. Ainsi, le Wi-Fi est-il offert dans les médiathèques José Cabanis, Grand M, Empalot, Fabre, Minimes ainsi qu'à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine. Nous avons opté pour la mise en place d'Eurêkoi, service en ligne de conseil personnalisé sur les livres et les films, en lien avec plusieurs autres bibliothèques de France et de Belgique. Le développement des ressources en ligne, que nous avons voulu accessibles depuis le domicile de l'usager, affiche des résultats extrêmement positifs : le nombre de sessions pour la presse a été multiplié par 3 depuis 2014 pour atteindre plus de 330 000 sessions en 2016, et le nombre de sessions pour l'auto-formation (soutien scolaire, apprentissage de langues, du code de la route, de logiciels informatiques) a été multiplié par 4 depuis 2014 pour atteindre 40 000 sessions en 2016. De nouvelles ressources, comme les cours de maths en ligne, ont été mises en place en 2016, avec un dispositif de médiation associé.
  • Nous avons mis en place une grainothèque (échange de graines) à la médiathèque José Cabanis et à la médiathèque Grand M, ce qui permet de favoriser l'échange et le partage de savoir-faire en matière de jardinage entre usagers (2015).
  • L'extension des services dans les bibliothèques vise à rendre l'usager acteur.
  • La médiathèque de Croix Daurade a été baptisée en hommage à Danièle Damin, Adjointe au Maire de Toulouse de 1995 à 2008.
  • Nous avons installé une boîte à lire place Baudin dans le quartier Fontaine-Bayonne
  • Nous avons installé une boîte à lire square Charles de Gaulle au Capitole
  • Nous avons installé une boîte à lire place de la Rotonde quartier de l'Hers
  • Nous avons installé une boîte à lire rue Politkovskaïa aux Ponts Juemaux
  • Nous avons installé une boîte à lire place Olivier à Saint-Cyprien
  • Nous avons installé une boîte à lire chemin des Clotasses/chemin de Pouvourville.
  • Nous avons installé une boîte à lire place Paul Riché à Lalande
  • L'offre s'est diversifiée grâce à la mise en œuvre du prêt d'instruments de musique en 2015 et la mise en service d'une Music Box à la médiathèque José Cabanis en 2016 qui permet d’enregistrer ses morceaux de musique, de pratiquer des instruments de musique. Ces deux services nouveaux constituent une innovation en médiathèque au plan national. L'objectif est de favoriser la découverte de pratiques culturelles et artistiques.
  • La Médiathèque José Cabanis s'ouvre à de nouvelles activités grâce à la mise en œuvre d’ateliers de conversation en français (2ème semestre 2017), à destination des étudiants étrangers, et de toute personne souhaitant améliorer sa pratique orale du français.
  • Nous mettons en forme l'exposition Toulouse Renaissance en lien avec le musée des Augustins, pour mars 2018.
  • Nous développerons une programmation avec une série d'événements grand public autour du Fonds Déodat de Séverac, à l’automne 2017, puis une exposition en 2019.
  • Depuis 3 ans, nous développons des espaces et des occasions de lecture dans la ville pour tous : agrandissement et mise en accessibilité de la bibliothèque Pinel au sein du cercle laïque Jean Chaubet en 2015, qui s'est traduit par une augmentation de 50% des prêts.
  • Nous avons décidé de mettre les collections plus encore à la disposition des publics et notamment la discothèque de la médiathèque de Saint-Cyprien qui, depuis 2015, propose le prêt de vinyles. Nous veillons à enrichir le fonds patrimonial de nos bibliothèques. Ainsi, début 2017 avons-nous procédé à l’acquisition exceptionnelle du fonds détenu par la famille du compositeur Déodat de Séverac, comprenant 88 manuscrits musicaux autographes et plus d'un millier de lettres (jusqu'ici seuls deux manuscrits étaient détenus par la bibliothèque nationale de France).
  • L'introduction du jeu dans les bibliothèques est effective depuis 2015.
  • La proposition de coaching pour la préparation d’examens dans le cadre de l'opération Révisenbib (2014) a été mise en place. En parallèle, des places complémentaires de travail sont installées à la médiathèque José Cabanis afin de faciliter la vie des lycéens et des étudiants.
  • La lecture est un éveil essentiel qu’il est important d’encourager et d’entretenir. C’est pour cela que nous avons favorisé l’acte de lire, notamment pour des publics spécifiques : - En direction des adultes les plus fragiles en situation d'illettrisme ou d'apprentissage de la langue française, - En faveur de la population carcérale grâce à l’intervention de la bibliothèque nomade au sein du quartier Hommes de la maison d'arrêt de Seysses en plus du quartier Femmes depuis 2016.
  • Nous avons installé une boîte à lire place Firmis à la Terrasse
  • Nous avons installé une boîte à lire à l'entrée du jardin Compans-Caffarelli.
  • Nous avons installé une boîte à lire 59 avenue de l'URSS quartier Saint-Agne
  • Nous avons installé une boîte à lire place Soupetard.
  • Nous avons installé une boîte à lire place des Glières à Lafourguette
  • Nous avons installé une boîte à lire dans le jardin public place Sauvegrain à Lardenne
  • Nous avons installé une boîte à lire place de la Légion d'Honneur à Marengo
  • Nous avons installé une boîte à lire place Émile Male aux Arènes.
  • Nous avons développé des espaces et des occasions de lecture dans la ville pour tous. Lancement des Boîtes à lire afin de permettre la circulation du livre et de toucher des citoyens qui n’auraient pas l’habitude ni la possibilité d’aller dans une bibliothèque. Principe : on dépose, on prend, on remet, on garde !Ces boîtes à Lire sont, en outre, fabriquées par un atelier d’insertion toulousain qui permet d’apprendre les métiers du bois à des jeunes.
  • Nous achevons la mise en place d’un bar à vinyles sur le pôle musique de la médiathèque José Cabanis (2ème semestre 2017), consistant à écouter, à emprunter les vinyles de la médiathèque, et à pouvoir numériser ses propres vinyles.
  • Le programme sur Molière a offert, en septembre 2017, en plus des conférences et des expositions, des films, des pièces de théâtre… en partenariat avec les théâtres Sorano, Jules Julien, du Pavé et le Conservatoire.

Culture

Concernant le spectacle vivant, la municipalité a largement contribué à sauver le théâtre du Fil à Plomb, menacé de fermeture, donné un nouveau souffle au Sorano en choisissant Sébastien Bournac pour le faire rayonner, et rouvert, avec Aurélien Bory le Théâtre de la Digue qui avait été fermé sous la précédente mandature.

Pour que la vie culturelle nocturne de centre-ville ne soit pas réservée à ceux qui y vivent, un forfait nocturne avantageux à 5 euros dans les parkings municipaux a été mis en place.

  • La Municipalité a donné un nouveau souffle à 3 théâtres : le Sorano, avec une nouvelle équipe dirigeante autour de Sébastien BOURNAC ; le Fil à Plomb, avec un soutien financier de 155 000€ pour permettre sa réouverture (soit 55% des travaux) ; la réouverture avec Aurélien Bory du Théâtre de la Digue, fermé sous la mandature précédente.
  • La Maison éclusière Saint Pierre est enfin attribuée par les Voies Navigables de France à un acteur économique et culturel.
  • Nous nous sommes engagés à concevoir et mettre en œuvre une véritable stratégie événementielle pour le rayonnement de Toulouse en s'appuyant sur la programmation redynamisée des équipements actuels et en imaginant des coups de projecteur sur des secteurs en pointe comme le street art ou les festivals.
  • Le Château de la Reynerie bénéficie d'un projet d'animation et d'une réouverture en l’état au public pour une découverte du patrimoine (étés 2016 et 2017).
  • Dans le cadre de la réorganisation de l’Espace Croix-Baragnon, dans le quartier Saint-Etienne, la salle Bleue a été fermée en juillet 2017 mais ses activités ont été réparties dans d'autres lieux toulousains.
  • Depuis 2014, une convention de partenariat avec l'université Jean-Jaurès permet aux 6 étudiants circassiens, en formation professionnelle au Lido, d'accéder au parcours de licence « art du spectacle » sous condition de 3 années effectuées, de valider le diplôme et d'obtenir dès la 1ère année un statut « Étudiant ».
  • La Cité de l'Espace connaissant un succès qui ne se dément pas, Jean-Luc MOUDENC a accueilli son 5 millionième visiteur en février 2015.
  • L'ancien cinéma Le Lido a été reconverti en lieu d'animation culturelle et centre de formation professionnelle des acteurs de théâtre et de cinéma, LEDA, L’École De l'Acteur.
  • Nous avons développé la coopération inter-métropoles Toulouse / Montpellier en matière culturelle grâce à un accord cadre.
  • La Mairie de Toulouse et Toulouse Métropole se sont fortement engagées dans les procédures de recrutements ouverts pour remplacer les directeurs partants à la tête des structures les plus prestigieuses. Ainsi, aux côtés de l’État et de la Région, de nouvelles équipes de niveau international ont-elles été choisies au Théâtre Sorano, au Centre de Développement Chorégraphique, au Musée Les Abattoirs, au TNT et au Théâtre du Capitole. La visibilité de Toulouse et sa reconnaissance comme capitale de la culture s’en trouvent renforcées.
  • La maison Calas fait l'objet d'une concertation permanente avec l'association Calas pour rechercher des pistes de mise en valeur.
  • Acquis par la municipalité précédente sans projet, le Château de la Reynerie, véritable bijou architectural, fait l'objet d'une étude technique poussée, avec l'affectation de l'orangerie. Des jours d'ouverture au public sont déjà envisagés grâce au secteur associatif.
  • Reconnue comme un fleuron du patrimoine toulousain, la Maison Giscard sera restaurée en 2 temps en vue de créer un conservatoire dédié à la terre cuite toulousaine, fin 2018. Une partie des activités "terre" de Croix-Baragnon pourrait y être relocalisée.
  • Nous travaillons à la mise en place de parcours culturels Arts et Cultures pour des publics ciblés : Seniors, handicapés et jeunes.
  • Une réflexion va être menée visant à valoriser le patrimoine archéologique de Niel au sein de la ZAC Niel.
  • Nous avions lancé un appel à projets sur l'avenir de la Mounède. En février 2017, c'est la PEP31 (Pupilles de l'Enseignement Public) qui l'a remporté : elle y implantera un projet de tourisme social et solidaire.
  • Ouvert en 2015, le Quai des Savoirs, allées Jules Guesde, est une structure métropolitaine qui remporte un très vif succès avec près de 138.000 visiteurs en 2016. Chaque année en novembre, un festival Création Lumières sur le Quai, sera proposé au public.
  • Nous avons cosigné la Charte Culture / Politique de la ville (2017).
  • Nous respectons la liberté de création et de programmation des acteurs et responsables culturels : les élus ne s'ingèrent pas dans les choix artistiques de la direction de chaque musée.
  • Nous nous étions engagés à attribuer le hangar de "La Machine" à Montaudran, au projet d’espace mémoire des pionniers de l’aventure aéropostale, toute en permettant à la compagnie La Machine de s'installer à un autre endroit, à proximité. Cet engagement n'a pas pu être tenu : une fois la nouvelle équipe élue, le hangar s'est révélé avoir été construit de telle sorte qu'un usage alternatif à celui par "La Machine", en particulier pour exposer des avions, n'était pas possible. Alors dans l'opposition, nous ne disposions pas de suffisamment d'informations techniques pour savoir cela.
  • Nous engageons un plan de rénovation pluriannuel global des lieux de culte nous appartenant pour offrir, plus tard, un itinéraire thématique à travers Toulouse.
  • Dans le cadre global du réaménagement autour de la basilique de Saint Sernin, il avait été envisagé d’ouvrir au public l’Hôtel du Barry, sur le campus du lycée de Saint Sernin. Un accord n’a pu à ce jour être trouvé avec les autorités académiques de l’Éducation nationale, la Région en charge du lycée et la collectivité. Le projet est donc abandonné pour le moment.
  • Le groupement d’Intérêt Public Cafés Cultures a vu le jour avec l'adhésion au fonds d’aide à l’emploi artistique dans les petits lieux de diffusion culturelle (2016).
  • Nous avons lancé, en mai 2016, un appel à projet concernant le site du château de La Mounède, respectant la vocation culturelle, de loisirs et de restauration du lieu. L’Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement public de la Haute Garonne a été retenue début 2017. Son projet associe largement les partenaires associatifs et les habitants des quartiers environnants.
  • Mécénat : pour amplifier l'accompagnement financier de grands projets, dès 2015, la structuration opérationnelle du mécénat a commencé à produire ses fruits : 750 000€ ont été recueillis en 18 mois.
  • Nous avons créé en 2015 le Prix Capitolium pour favoriser l'art d'écrire et de raconter sa ville, Toulouse. Il récompense tous les ans 3 auteurs sélectionnés par un jury.
  • En juin 2017, nous avons signé le bail emphytéotique pour la Chapelle Casanova. Un dossier qui traînait depuis de très longues années !
  • Après une très longue fermeture, le théâtre de la Digue, à Croix-de-Pierre, élabore le projet « Renaissance » avec la Compagnie 111 pour une reprise de l'activité fin 2019.
  • Nous réfléchissons à un nouveau Pass'Jeunes Toulouse pour améliorer le chéquier jeunes actuel, en l’enrichissant à de nouveaux services en 2018.
  • A l'instar des grandes villes, nous avons adhéré en 2016 au GIP "Cafés Cultures". Une vingtaine d'établissements toulousains sont concernés.
  • Mix Art Myrys : le site, pour une relocalisation, a été identifié, la négociation portant sur le prix d'achat est en cours.
  • Nous nous étions engagés à transformer l'ex-prison Saint Michel en Auditorium : une importante étude de faisabilité a confirmé cette possibilité en 2016, un protocole d'intention avec l’État a été rédigé et soumis à la concertation avec les associations concernées (1er semestre 2017).

Fêtes

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Toulouse a été choisie deux années consécutives, ce qui est exceptionnel, comme ville hôte du concert de la fête de la musique retransmis sur France 2. Ce concert a donné à notre ville une couverture médiatique unique, une fête populaire de qualité et tout cela encadré par des mesures de sécurité exigeantes.
  • Les festivités de Noël ont été réorientées sur des thématiques plus traditionnelles en lien avec le Père Noël pour le bonheur des familles.
  • La vitalité de Toulouse passe par sa richesse associative et l'organisation de nombreuses manifestations partout sur la ville. Dans le contexte que nous connaissons, nous mettons en place un accompagnement aux organisateurs sur la sécurisation vigipirate. Un guichet unique sera instauré pour faciliter leurs démarches.
  • Les festivités du 14 juillet ont fait leur retour sur la Prairie des Filtres afin d'accueillir plus de public (300 000 contre 120 000 avant 2014 allées Jean-Jaurès). Le feu d'artifice magnifie les berges de Garonne.
  • Nous avons accueilli, au Zénith, le concert annuel des Enfoirés. C'est un soutien supplémentaire aux Restos du Cœur.

Graff

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Toulouse s'affirme comme un haut-lieu dédié au graff. Les élèves des écoles ont été amenés à produire des fresques, lors d'ateliers d'initiation encadrés par les artistes Jace et Reso. Une première création a eu lieu à l'école Anatole France pendant l'année scolaire 2016-2017. D'autres projets seront menés plus tard dans les écoles Calas-Dupont et Jean Macé.
  • Dès le début du mandat, nous avons fait une place à la mise en valeur du street art : - la Mairie de Toulouse a créé le Festival international « Rose Béton » en faveur des cultures urbaines. Seconde scène française du street art, « Rose Béton » c'est : 50 artistes internationaux invités, 13 fresques réalisées dans la ville, 11 événements associés, 57 000 visiteurs, - Nous avons créé des murs libres – espaces dédiés à des artistes de renommée à travers la ville (fresques récemment réalisées boulevard Lascrosse et au Stadium à l'occasion de l'Euro).
  • Dans le cadre de la promotion du street art, à partir de 2018 il sera créé un événement annuel exceptionnel à travers une exposition de renommée internationale organisée à tour de rôle par les Musées de Toulouse puis, dans la future Grande Galerie de La Grave. Depuis 2016, une enveloppe globale de 200.000 euros est mobilisée pour les festivals et les associations.
  • Nous développons des échanges en matière de cultures urbaines entre Toulouse et Turin (une rencontre entre élus est prévue en octobre 2017).
  • En mutualisant les équipements culturels, nous avons créé une résidence d’artistes « La Vannerie » à la friche de Saint Simon.
  • La création artistique tient une place en plein essor avec la mise en place d’une résidence d’artistes éphémère à Empalot au 19 rue de Cannes (2017).
  • Toulouse s'affirme comme un spot incontournable du graff. Ainsi, dès 2016, une fresque gigantesque a-t-elle été réalisée au Stadium à Empalot. D'autres fresques ont été faites à divers endroits de la ville, dont Arnaud-Bernard.

Musées

Un des premiers engagements à avoir été réalisés est la création de la carte MuséeLibre permettant aux Toulousains d'accéder gratuitement aux musées municipaux le week-end. Les résultats ont dépassé les attentes, avec près de 40 000 cartes MuséeLibre délivrées à ce jour.

Héritant d'un partenariat engagé avec la compagnie La Machine, l'équipe élue en 2014 a précisé les contours de cette collaboration en l'inscrivant dans un projet culturel cohérent. Au travers de créations originales et spectaculaires, La Piste des Géants prendra son envol à Montaudran. Les anciens bâtiments historiques enfin réhabilités accueilleront fin 2018 un espace scénographique interactif consacré à la mémoire des pionniers de l'Aéropostale et à l'histoire du site de Montaudran.

  • Nous restructurerons et rénoverons le musée des Augustins, dédié à l’Art Médiéval (peinture et sculpture) et aux Beaux-arts (peinture et sculptures du XVe au XXe siècle) dans le but d’une mise à niveau international. Les travaux ont commencé en septembre 2017 avec le changement des verrières et pour 2020, un nouveau pavillon d'accueil sera opérationnel. Le Musée sera également rendu accessible pour les personnes à mobilité réduite.
  • L’accessibilité des musées pour tous se traduit par une fréquentation en hausse comme en témoignent ces quelques chiffres : En 2015 : 632 053 entrées. En 2016 : 749 960 entrées soit + 18,65% de progression de la fréquentation sur un an. En particulier, on doit noter que la fréquentation du musée Paul Dupuy, en constant déclin jusqu’en 2014, qui repart à la hausse à cette date et réalise, en 2016, la meilleure fréquentation de son histoire. Pour les Abattoirs, l’évolution de la fréquentation est également en hausse : En 2014, 103 866 entrées ; en 2015, 152 197 entrées ; en 2016, 155 093 entrées. C'est le fruit d'une meilleure coordination dans les programmations des divers musées d'une communication, notamment via les réseaux sociaux, plus efficace.
  • Nous nous sommes engagés à restructurer et rénover le musée des Augustins dans le but d’une mise à niveau international. Il s’agit de déménager les réserves du musée pour les protéger en construisant un bâtiment adapté dédié. Cet équipement permettra de regrouper les réserves de tous les musées de Toulouse. D'autre part, l'étude sur un nouvel accueil des publics pour une meilleure accessibilité est lancée, le projet a été présenté aux riverains en juin 2017. La rénovation des Augustins est donc lancée !
  • Le Musée Paul Dupuy a fait l'objet  de travaux de rénovation : Ces travaux, effectués en 2016, ont consisté à repenser la muséographie de la salle de l’horlogerie, à changer l’éclairage de la salle d’exposition temporaire et à créer une boutique. Il a aussi été installé un système d’assainissement protégeant de l’humidité des salles du sous-sol.
  • Le Musée des Abattoirs a connu des travaux de rénovation : Un plan quinquennal d’investissement, portant notamment sur le confort d’usage, la protection des œuvres et la sécurité, d’un montant de 583 000€ est en cours d’exécution et permet la rénovation d’un musée pour lequel aucun travaux, hormis ceux de petits entretiens, n’avaient été réalisés depuis son ouverture en 2000.
  • Les Jacobins ont fait l’objet d’une rénovation complète et achevée au mois de juin 2015. Des travaux d’éclairage du clocher ont été effectués avec une mise en lumière le 21 novembre 2016.
  • La valorisation de la basilique Saint Sernin inclut, comme annoncé dans différents discours, la création d’un Musée de l’œuvre. La méthode envisagée consistera à organiser d’abord un comité scientifique dont la mission est de préciser les objectifs et le contenu. En fonction de ses conclusions, un lieu devra ensuite être identifié.
  • Nous avons lancé un vaste recensement de sculptures, statues ou autres œuvres entreposées dans une des réserves des musées de la mairie et pouvant être installées sur l’espace public.
  • Au service de tous les habitants de la Métropole, le Muséum a été transféré le 1er janvier 2016 de la Mairie vers cette collectivité.
  • Nous nous étions engagés à "mettre à la disposition des Toulousains et des écoles un inventaire des œuvres non exposées des musées, sur un site internet ou sur CD". Dans le but de valoriser les réserves des musées toulousains, le site musée numérique ou virtuel « Toulouse 2000 ans/2000 images » (http://2000ans2000images.toulouse.fr) est en service depuis septembre 2016. Ce site est destiné à montrer les œuvres, pour la plupart non exposées et entreposées dans les réserves des musées accompagnées d’une notice technique.
  • Dès la fin de l’année 2016, aux Jacobins, nous avons offert un nouvel espace dédié à l’accueil du public grâce à l’ouverture d’une boutique. La médiation culturelle a été conçue comme un accompagnement discret et efficace pour faire de cet ensemble unique, un lieu de connaissance et une pause dans la ville.
  • L'actualité du Musée Saint Raymond est riche : Travaux de rénovation : en 2015, la muséographie des salles du 1er étage a été repensée notamment par des cartels plus détaillés et traduits en anglais et en espagnol. Les salles ont été rénovées. En 2016, la muséographie des salles du 2ème étage a également été repensée. Les salles rénovées ont été ouvertes le 28 avril dernier.
  • Le Musée de l’Affiche (MATOU) a ouvert : Transformation du Centre de l’Affiche en Musée de l’Affiche de Toulouse (MATOU). Il s’agit en fait d’un nouveau musée. Celui-ci a été entièrement rénové et étendu permettant la création d’une vraie salle d’exposition de 90m² sur le site de l’ancienne garderie. De plus l’accessibilité à ce musée est désormais directe sur les allées Charles de Fitte et non de manière latérale comme autrefois. Le musée de l’Affiche est appelé à disposer maintenant d’une véritable identité ce qui induit son changement de nom (de simple « centre » de l’affiche à « musée »).
  • Site à redécouvrir, une étude sur les Arènes romaines à Ancely visera à les mettre en valeur et à les ouvrir davantage aux visiteurs.
  • Nous nous étions engagés à créer un Musée de l’Histoire de Toulouse : une assistance à maître d’ouvrage a été lancée sur le devenir du site de La Grave. Le Musée de l’Histoire de Toulouse est inclus dans le périmètre de cette étude. La mise en œuvre de ce projet pourra être envisagée après 2020.

Occitan

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Le développement de la découverte de la langue et culture occitanes est une priorité notamment auprès du jeune public en particulier à travers un soutien aux Calandretas et en reconduisant la Convention pour le développement de l’enseignement public bilingue français-occitan (en 2016 et 2017).
  • Le plan CONVIVENCIA vise à restaurer la cohésion sociale à l’échelle de Toulouse en s’appuyant sur les valeurs ancestrales de la culture occitane. A travers l’outil que peuvent représenter ces valeurs et des actions de sensibilisation conduites sur les quartiers prioritaires, l’objectif est de rassembler les Toulousains autour d’une identité commune, rassembleuse, portée par tous.
  • Nous nous étions engagés à soutenir la culture et la langue occitane. Pour cela, en avril 2014, un adjoint en charge de la langue et la culture occitane, également Président, au titre de ses fonctions, du Centre Occitan des Danses et Musiques Traditionnelles – Conservatoire Occitane (COMDT), a été nommé. Nos services ont été mobilisés sur cette thématique : Éducation, Communication, Animation Socioculturelle, Culture et un conventionnement avec les partenaires institutionnels : Inspection d’Académie de Haute-Garonne (enseignement), CIRDOC (patrimoine écrit) a été conclu. En interne, nous avons développé l’offre de formation aux agents de la collectivité.

Musique

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Auditorium de l’Orchestre National du Capitole : L’étoile de musique, sur le site de l'ancienne prison Saint-Michel, n’est pas un simple auditorium, mais un projet culturel d’envergure. L’étude de faisabilité a été lancée en co-financement avec l’État, concluant qu'il est possible d'implanter ce projet à cet endroit, pour une jauge de 1900 à 2000 spectateurs. Différentes étapes ont déjà eu lieu : mise en place d’un comité de pilotage ; organisation de réunions avec les associations et les acteurs du quartier (octobre 2015) ; étude urbanistique en cours avec la Fabrique Urbaine. Livraison prévisionnelle 2024-2025.
  • Avec le transfert de l'orchestre et du Théâtre du Capitole à Toulouse Métropole, nous avons lancé les recrutements d'un directeur artistique et d'un administrateur. Les tournées à l'étranger concourent au rayonnement de Toulouse en Europe, en Asie, au Moyen Orient. Les concerts offerts dans les communes de la Métropole se sont eux-aussi multipliés. Grâce au développement des services numériques en ligne, le public est mieux informé et mieux servi.
  • La programmation de l'ONCT s’enrichit de nombreuses captations télévisées à la Halle aux Grains : 6 par an en particulier avec Medici.tv (environ 150 000 auditeurs/captation) - En tournée : c’est Mezzo qui diffuse (2 à 3 par an). La diffusion de Mezzo « couvre »  un territoire de 51 pays. Audience potentielle : plusieurs millions de mélomanes… Ces diffusions sont en général accompagnées d’un documentaire autour des coulisses de l’orchestre et du chef.
  • « Musique en dialogue aux Carmélites » : cette nouvelle programmation musicale à la Chapelle des Carmélites (fin août/début septembre 2017) enrichit l'offre musicale.
  • La mise en place d'Happy Hour avec l’Orchestre du Capitole s'est faite avec un nouvel horaire proposé le samedi pour de nouveaux publics.
  • L'ouverture du festival Radio France a eu lieu à Pibrac (31) avec l’Orchestre National du Capitole.
  • La convention avec le GIP Cafés Cultures (mars 2016) apporte un soutien aux musiciens dans les bars musicaux (culture Bar-Bars).
  • L'organisation du Salon Edita, salon de l’édition musicale s'est implantée au Métronum.
  • Notre soutien à la culture occitane est affirmé par la présence des musiques populaires dans les programmations de Toulouse d’Été, Marathon des Mots et Rio Loco. Un flash-mob a été organisé le 30 septembre 2017, place du Capitole, avec l’Orchestre National du Capitole qui a joué le Se Canto.
  • Dans le cadre de l'attribution du contrat de gestion du Zénith à Daniel Colling (fondateur du concept de Zenith en France), nous lui avons demandé la création d’un fonds de soutien de 100 000 € par an (sur 10 années), destiné à soutenir la création artistique locale (pas uniquement musicale). Une commission mixte paritaire sera mise en place afin de décider des attributions. Elle sera composée de membres de l’équipe du Zénith et d’élus de la Métropole.
  • Ouvert début 2014 après 2 ans de travaux, nous avons fait du Métronum  la salle dédiée aux musiques actuelles. Avec 280 concerts et 110 000 entrées en 3 ans et grâce au recrutement d’un responsable des studios de répétition, nous avons développé dans ses murs un espace ressource pour les professionnels et les artistes en devenir. Aujourd'hui, le cluster "Ma Sphère" accueille 18 acteurs essentiels de la filière musicale. La création de la "Scène des Musiques Actuelles" avait été décidée par Jean-Luc Moudenc avant 2008 ; son lieu d'implantation, à Borderouge, avait été décidé par la Municipalité lui ayant succédé.
  • Comme nous nous y étions engagés, dès le premier budget, nous avons amélioré l'attribution des subventions en listant des critères pour les porteurs de projet, ce qui favorise la transparence de la décision et l'efficacité. Une action culturelle pour tous les Toulousains est l'objectif affirmé à travers, par exemple, le passeport pour l'art, les ateliers jeune public, etc....
  • L'exposition « Costumes en scène » en coproduction Théâtre du Capitole/EDF a connu un vif succès (47 000 visiteurs en 6 semaines).
  • L'organisation d’ateliers thématiques enrichit la politique culturelle Ville de Toulouse/Toulouse Métropole : jazz/chanson, musiques actuelles/musiques du monde, musique classique (mai/juin 2017).
  • L'ouverture des nouveaux ateliers de décors du Théâtre du Capitole s'est faite à Montaudran (2200 m²) (septembre 2016).
  • L’inscription de la musique dans le contrat passé avec l’État dans le cadre de la politique culture/politique de la ville a été actée.
  • Nous avons œuvré à l'organisation des Victoires de la Musique Classique à la Halle aux Grains en février 2016, retransmises sur France 3, en collaboration avec France Musique et Radio Classique. (Audimat : 1 700 000 téléspectateurs et augmentation de 3% de l’audience par rapport à l’année précédente).
  • Culture pour les étudiants : trois pistes innovantes vont être expérimentées au bénéfice des étudiants : - Avec l'ISDAT : un partenariat unique en France permet aux étudiants d’accéder à une formation de haut niveau : un cursus de préparation au métier de « musicien d’orchestre » qui associe les chefs de pupitres de l'ONCT ; un cursus de direction d’orchestre dont l’enseignement a été confié à Sabrie Békirova et sous le parrainage de Tugan Sokhiev. - L’Académie de Tugan Sokhiev : une des très rares Académies dans le monde musical d’aujourd’hui… - Musika Orchestra Academy : dans le cadre d’une résidence d’une semaine, les solistes de l’orchestre apportent leur expérience et leur regard professionnel sur le métier de musicien d’orchestre.
  • Le Conservatoire à Rayonnement Régional en Métropole est plus présent par le biais de concerts d'étudiants dispensés dans les villes de la Métropole.
  • Pour pérenniser l'esprit "Croix Baragnon", nous avons créé une programmation musicale appelée « Saison Bleue » (à compter d'octobre 2017)

Cirque

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Dès 2015, une étude a été lancée sur la faisabilité d'obtenir l'habilitation de l’État pour le diplôme national supérieur artiste de cirque, pour le Lido.

Danse

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous restons attachés au projet de Cité de la Danse. Il est en cours de réflexion, confié à la nouvelle direction du CDC. Dans un premier temps, nous avions prévu de l'implanter à La Grave. D’autres opportunités se présentant pour installer ce nouvel espace dédié à la danse, aux répétitions et à la formation, la relocalisation est à l’étude.

Photo & Cinéma

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Afin de valoriser le fonds Dieuzaide, nous avons lancé une réflexion sur la réorganisation du site du Château d'Eau et sa restauration, visant à l'optimisation des surfaces.
  • L'accueil d'expositions photo se fait également dans les musées tels que Paul DUPUY et Georges LABIT donnant à ces lieux une meilleure visibilité.
  • Depuis 2015, nous avons lancé, en concertation avec tous les acteurs de la photographie à Toulouse, le label « Saison Photo à Toulouse ». Une charte encadre la communication commune de tous les porteurs de projets. Nous veillons, ainsi, à la fois à la qualité des propositions et à la diffusion dans divers lieux de la ville.
  • Nous avons commandé, en 2016, une étude pour évaluer les besoins des quartiers en équipements culturels nouveaux. Le schéma de développement cinématographique qui a été produit, démontre que Toulouse affiche un déficit en matière de salles de projection de films. Cet état des lieux guidera notre décision d’implantation des nouvelles salles. C'est en ce sens, d'ailleurs, que nous soutenons le projet de nouveau cinéma à Basso Cambo.
  • Pour assurer un égal accès à la culture, nous allons passer une convention entre l'Orchestre National du Capitole et l'école de musique JOB.
  • Nous améliorerons le dispositif « L'orchestre à l'école » basé sur le volontariat, et non comme pratique imposée avec une nouvelle appellation : Play MUSIC.
  • Nous avons pérennisé le CARTOON FORUM à Toulouse malgré les fortes demandes d'autres villes françaises.
  • Nous avons élaboré le schéma d’aménagement cinématographique pour Toulouse assorti d’un observatoire sur l’évolution de l’appareil cinématographique à l’échelle de la Métropole.
  • La Municipalité a acquis le fonds photographique de Jean DIEUZAIDE, illustre artiste toulousain, en septembre 2016.
  • L'animation de l'espace public passe par la multiplication des expositions photo.
  • Un axe de réflexion porte sur l'amélioration de la visibilité des festivals du film se tenant à Toulouse.
  • Des rencontres avec toutes les associations de producteurs et tous les porteurs de projets « production », documentaires, fictions, animations ont été mises en place.
  • Nous allons réorganiser les tarifs du Conservatoire à Rayonnement Régional à la demande de l’État.
  • Nous avons créé le bureau "Toulouse Tournages" au sein de l'agence d'attractivité et travaillons à un rapprochement avec les initiatives de la Région.
  • Équipement structurant du quartier de Borderouge, la construction d'un cinéma Utopia est lancée en 2017.

Mémoire

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • En mémoire de la catastrophe du 21 septembre, un nouvel aménagement du mémorial de l'AZF/Oncopole a été inauguré le 21 septembre 2016. Il est l'amorce d'un parcours de mémoire dont la concertation débutera au 4ème trimestre 2017.
  • Depuis mars 2014, nous développons le devoir de mémoire du monde combattant en réactivant les associations et en participant à toutes les cérémonies de commémoration (messe du 26 mars, cérémonies du 10 mai, 5 juillet, du 25 septembre, 10 novembre, 5 décembre). Nous nous réjouissons de noter une plus forte participation des adhérents à toutes ces cérémonies.

Rapatriés

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Participation aux Trains Expo Événements SNCF, le Train des Outre Mer. Ce Train Expo lancé sous l’égide du ministère des Outre Mer et organisé avec le soutien de l’association des Maires de France, a vocation à faire connaître les territoires d’Outre Mer.
  • Nous avons inauguré l’esplanade des Français d’Afrique du Nord, le 5 décembre 2015, journée nationale d’hommage.

Monde combattant

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Sur le site de l'ancienne prison Saint-Michel, le réaménagement du Castelet, pour en faire un lieu de mémoire du monde combattant, en lien avec d'autres structures existantes, a été acté en mars 2017 et confirmé en juin 2017. Des travaux ont d'ores et déjà eu lieu sur la toiture du Castelet.
  • L'actualisation du Circuit de Mémoire a été réalisée et financée par la collectivité en novembre 2015 avec le dépliant « Toulouse Résistante » : en partenariat avec l’historienne Elérika Leroy.
  • La plaque en hommage aux « Filles et Fils  des Tués » de la Haute Garonne sur les allées Frédéric Mistral a été installée en mars 2015.
  • Nous avons mis en place une plaque en mémoire des Parachutistes. L'inauguration a eu lieu le 14 juillet 2017.
  • Pour saluer le courage de nos troupes, la place du Capitole accueille de multiples cérémonies au profit de la Brigade Parachutiste.
  • A proximité du monument de la Résistance, un parvis en hommage aux Femmes de la Résistance sera inauguré courant 2018.
  • La plaque des Justes : la mise à jour des noms sur la plaque s’est achevée en juillet 2016.
  • La plaque en hommage à la manifestation de la population toulousaine contre le régime de Vichy sur la place du Capitole le 14 juillet 1942, a été installée en octobre 2015.
  • Le mémorial aux Anciens Combattants en Afrique du Nord, implanté au Parc Félix Lavit à Jolimont a été totalement rénové en mars 2016.
  • La fin de la Grande Guerre (1914-1918) sera célébrée, en 2018, avec un programme en cours de définition.
  • Chaque année et depuis 2015, nous nous associons à l'organisation du concert et bal de garnison en hommage aux blessés, en lien avec le Ministère de la Défense, à la Halle aux Grains et Salle Mermoz.