Pour vous
Nous améliorons la qualité de vie au quotidien
L’efficacité de l’action municipale se mesure d’abord au jour le jour, dans chacun de nos quartiers : en termes de sécurité, de tranquillité, de propreté, d’environnement, en matière d’aménagement, mais aussi au niveau des écoles, des crèches, des services aux seniors, de l’accessibilité... Autant de missions prises à bras le corps depuis trois ans.

Cadre de vie

Une ville soignée et embellie

Animal dans la ville

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • A l'initiative de la Mairie de Toulouse, en partenariat avec l’École Vétérinaire et le Muséum, nous avons organisé la 1ere Fête de l'Animal de compagnie en ville (1er et 2 avril 2017). Cette fête a mis à l'honneur nos animaux et toutes les actions publiques que nous menons autour de cette thématique. Elle sera pérennisée.
  • Nous avons passé un marché public avec l'ATPA-SPA pour le gardiennage des animaux errants capturés.
  • En mars 2016, nous avons créé un service Animal dans la Ville, regroupant les agents en charge de la dératisation, désinfection, désinsectisation, avec la régulation des populations animales et la fourrière animale ; tout cela pour une meilleure visibilité et efficacité.
  • Nous coopérons avec les associations du "Chat Libre" afin de procéder aux captures, stérilisations, identification et relâche des chats sur site.
  • Nous avons créé deux caniparcs aux Izards-Trois Cocus.
  • Deux fois par an, nous procédons à une campagne de stérilisation des chats errants sur toute la ville.
  • Le 28 mai 2015, nous avons pris un arrêté municipal imposant aux bailleurs sociaux et copropriétés de plus de 6 logements de procéder régulièrement aux dératisations.
  • En avril 2017, nous avons installé un canisite dans le Bois de Limayrac à La Terrasse afin que les animaux puissent faire leurs besoins sans gêner les autres usagers.
  • Nous allons autoriser l'accès à tous les parcs municipaux aux chiens guides d'aveugle. En effet, seuls quelques parcs autorisent la présence d'animaux à ce jour.
  • Nous sommes en cours de réalisation de supports pour mieux informer les Toulousains sur le travail de régulation des populations de pigeons.
  • Dès 2014, nous avons stoppé la vaccination gratuite des chiens des sans résidence fixe, qui était un appel d'air pour les marginaux.
  • Tous les agents du service Animal dans la Ville ont été certifiés CERTIBIOCIDE afin de traiter chimiquement, en toute sécurité, les nuisibles.
  • Nous avons recensé et identifié toutes les associations en faveur de la défense des animaux sur Toulouse.
  • En mars 2017, nous avons passé une convention entre "30 millions d'amis" et la Mairie de Toulouse pour la stérilisation des chats.
  • Nous proposons aux Toulousains des prestations de désinsectisation (blattes, punaises de lit, puces et chenilles processionnaires).
  • Deux fois par an, nous procédons à une campagne de dératisation sur toute la Ville. Nous distribuons du raticide dans les mairies de quartier et dans les quartiers ou les marchés.
  • Pour une meilleure maîtrise des chiens, nous avons mis en place des cours d'éducation canine dispensés par un professionnel depuis février 2017. Ils sont réalisés dans les parcs de Compans-Caffarelli, de la Prairie des Filtres et délocalisés sur un quartier.
  • A partir de 2018, nous lancerons une campagne de sensibilisation des maîtres contre l'abandon des animaux en période estivale.
  • Dans le cadre de notre contrôle des populations de pigeons, nous allons réhabiliter les pigeonniers existants sur Toulouse.

Cœurs de quartier

Le cadre de vie toulousain se caractérise par l’existence de 33 cœurs de quartier. Par un programme transversal et pluriannuel qui touche à l’aménagement des espaces publics, la commercialité, l’éclairage, la sécurité, le mobilier urbain, le stationnement, la végétalisation, la Mairie a décidé de remettre en valeur ces cœurs de quartier.

  • Nous avons inauguré, le 17 juin 2017, la fresque sur le mur pignon du 3 boulevard Lascrosses dans le cadre du projet « Cœur de quartier » Arnaud Bernard.
  • Dans le cadre de l'opération « Cœurs de quartier », nous avons achevé le Carré de la Maourine dans la ZAC de Borderouge en 2015 et 2016.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Patte d'Oie - Avenue de Grande Bretagne - est à ce jour en phase de pré-programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Tibaous est en phase de pré-programmation et de recherche d'un porteur de projet commercial.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Henri Maurette (Mirail Université) a déjà permis la requalification d'une 1ère tranche avec la rue de l'Université du Mirail.
  • L'opération « Cœur de quartier » du Faubourg Bonnefoy et de la place Boriès entre en phase de programmation et va prendre en compte le positionnement de la future station de métro et le projet Lineo 9.
  • Nous avons engagé le projet « Cœur de quartier » Papus visant à créer une centralité commerciale à proximité de la rue de Bigorre. Les travaux sont programmés à partir du second semestre 2018
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Lafourcade est en phase de programmation pour finalisation d'ici la fin de l'année 2017.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la place commerciale de la Cartoucherie est en phase de finalisation de la programmation en lien avec la réalisation de la ZAC.
  • Nous nous étions engagés à mettre en œuvre l'opération « Cœurs de quartier – commerces de proximité » : en 2015 nous avons engagé la concertation sur le nouvel aménagement de la Place des Pradettes et l'avant projet a été présenté en juin 2017. Les travaux sont attendus pour 2018.
  • L'opération « Cœur de quartier » du Centre commercial Gonin est en cours d'études techniques et en attente de la construction d'un bâtiment par la SA HLM des Chalets, avant une phase travaux envisagée sur 2018-2019.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Micoulaud et Trois Cocus est en cours d'études techniques et en attente de démolition du bâtiment pharmacie, avant une phase travaux programmée en 2018.
  • Après une intense concertation, l'opération « Cœur de quartier » de la place du Busca est en cours de travaux ; des concessionnaires de réseau, qui en retard, se sont engagés à terminer leur intervention d'ici fin 2017, avant les travaux d'aménagement public prévus en 2018.
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées et dont nous allons engager dès septembre 2017 les premières études avant concertation : le « Cœur de quartier » de l'Avenue Camille Pujol.
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées et dont nous allons engager d'ici la fin 2017 les premières études avant concertation : le « Cœur de quartier » de la Place Paul Riché et de l'avenue de Fronton (Lalande sud).
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées et dont nous allons engager d'ici la fin 2017 les premières études avant concertation : le « Cœur de quartier » de la Place du Fer à Cheval et du départ de l'avenue de Muret.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Grande rue Saint Michel et abords de l'ex-prison est en phase de "diagnostic urbain" eu égard notamment aux études en cours pour le devenir de l'ex-prison. Le périmètre d'étude englobe aussi l'avenue de l'URSS.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la place de la Croix de Pierre et de ses abords est, à ce jour, en phase de pré-programmation. Elle prendra en compte notamment l'intégration du Linéo 4 attendu pour septembre 2019.
  • Nous allons achever, d'ici quelques semaines, les travaux du projet « Cœur de quartier » Arnaud Bernard visant, notamment, à étendre le plateau piétonnier du centre-ville depuis Saint-Sernin jusqu'à la place Arnaud Bernard pour une livraison complète en novembre 2017.
  • C'est l'un des premiers projets de l'opération « Cœurs de quartier » qui a été réalisé : nous avons embelli la place – rotonde du centre commercial de la Cité de l'Hers, livrée aux habitants et commerçants en mars 2017.
  • L'opération « Cœur de quartier » Lafourguette est en phase de finalisation de la programmation pour notamment une extension du quartier en face de la place des Glières.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place commerciale Bellefontaine est en phase de pré-programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Abbal à la Reynerie est en phase de finalisation de programmation pour un démarrage des travaux attendu d'ici la fin de l'année 2017.
  • L'opération « Cœur de quartier » des Places de l’Église des Minimes et du Marché aux Cochons est en phase de programmation pour des travaux envisagés à partir de la fin 2018 et en 2019.
  • L'opération « Cœur de quartier » des Places Ravelin, Diébold et Roguet entre dans sa phase de programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place commerciale de la ZAC Toulouse Aerospace est en phase de finalisation de la programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Émile Mâle, aux Arènes, est en phase de finalisation de la programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la nouvelle place commerciale d'Empalot, après d'importantes études techniques, va voir les travaux démarrer au second semestre 2017 et se poursuivre en 2018.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place Soupetard est en cours d'études techniques avant des phases de travaux programmées en 2018 et 2019.
  • Nous avons engagé la rénovation de la place G Anthonioz de Gaulle pour une livraison fin 2019 et la création d'un plateau ralentisseur sur la rue Henri Desbals dans le cadre du projet « Cœur de quartier ».
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées pour laquelle les premières études techniques en lien avec celle du positionnement de la future station de métro seront connues d'ici à la fin 2017 : le « Cœur de quartier » de la Place de l’Ormeau.
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées et dont nous allons engager d'ici la fin 2017 les premières études avant concertation : le « Cœur de quartier » de La Place Job et d'une section sud de la route de Blagnac.
  • C'est l'une des 33 opérations « Cœurs de quartier » identifiées et dont nous allons engager d'ici la fin 2017 les premières études avant concertation : le « Cœur de quartier » de La Vache.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la place commerciale de la ZAC Saint-Exupéry à Montaudran entre en phase de programmation.
  • L'opération « Cœur de quartier » de la Place de Jolimont est en phase de pré-programmation.

Éclairage

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • 300 lanternes historiques en centre ville ont été adaptées pour être plus économes en énergie tout en étant sauvegardées pour leur valeur patrimoniale. Tout le centre-ville sera couvert en 2019.
  • Nous avons rénové l’éclairage public sur les contre-allées du boulevard Leclerc.
  • Nous avons rénové et intensifié l'éclairage boulevard Armand Duportal. L'éclairage a été complété par un réseau nouveau inexistant avant 2016, ce qui permet aux piétons d'accéder à leur véhicule.
  • L'Eglise Sainte-Germaine et son parvis ont été mis en lumière, en 2017, dans le cadre de l'embellissement de notre patrimoine communal.
  • Comme nous nous y étions engagés, rallumer le centre ville a été une priorité. Nous avons donc rénové l'éclairage public dans le quartier Mage, place Occitane, rues Pargaminières et Romiguières et le boulevard de Strasbourg. Le quai Lucien Lombard sera traité en 2018.Enfin, nous avons créé de nouvelles illuminations de Noël pour le plaisir des plus petits aux plus grands.
  • Nous avons rénové l'éclairage boulevard Lascrosse.
  • Nous avons rénové les éclairages de la rue de la Concorde, de la place Belfort, du jardin du Castelet en 2015. La sculpture de l'ange au sommet de la colonne de la place Dupuy a été mise en valeur par un éclairage dédié.
  • S'inscrivant dans la continuité de la piste des Argoulets, réalisée en 2016, nous démarrerons, en octobre 2017, des travaux de réalisation d'un éclairage de la piste cyclable entre la sortie 17 et 18 de la rocade.

Espaces verts

Un vaste programme de végétalisation est engagé par la Mairie de Toulouse depuis 2014. Déjà, près de 10 000 arbres ont été plantés. De nouveaux espaces verts et de nouveaux jardins partagés voient le jour dans nos quartiers.

  • Nous avions prévu de planter 1000 arbres par an, nous en avons planté près de 10 000 en 3 ans. Pour réduire les îlots de chaleur urbaine, pour accompagner les grands chantiers, pour créer un bois comme aux Argoulets ou un espace végétalisé à Montaudran avec les Jardins de la Ligne, nous choisissons les essences d'arbres adaptées aux évolutions climatiques.
  • Création de plus de 40 jardins secs en 2016-2017
  • En 2016 : nous avons rénové la buvette et le Jardin historique du Grand Rond (fontaine avec jets d’eau, allées, pelouses, bancs, réverbères, système d’arrosage, eaux pluviales, kiosque).
  • Obtention du label "Arbres remarquables de France" pour les 270 platanes du canal de Brienne en août 2017, d'une allée de Muriers, d'un Micocoulier de Terre-Cabade.
  • En mai 2017, le jardin du Castelet, rue de Belfort, a été réhabilité pour un meilleur usage des habitants du quartier.
  • Nous avons rénové l'aire de jeux du Ramier des Catalans.
  • 8 brumisateurs ont été installés dans le parc de Lafaourette, en 2016.
  • Nous avons engagé le reboisement de la peupleraie des Argoulets.
  • A l'été 2015, la sécurisation des accès à la zone verte des Argoulets a été réalisée afin d'empêcher des occupations illégales et des détériorations des espaces verts.
  • Un Plan Arbres a été mis en œuvre avec, dans le cadre de la réorganisation des Jardins et Espaces Verts, un service de « l’arbre en ville », composé de 10 agents, spécialisé dans un plan de gestion des arbres : protection du patrimoine arboré et cohérence du renouvellement des plantations.
  • Nous avons ouvert, au printemps 2017, 3620 m2 de jardins partagés pour 65 habitants - jardiniers et les avons intégrés dans la zone verte des Argoulets.
  • Nous avons ouvert1 jardin partagé en 2017 aux Ponts-Jumeaux.
  • Nous nous étions engagés à créer un espace de jeux place Curvale. Après concertation avec les riverains, nous avons fait le choix d'étendre uniquement l'aire de jeux du jardin Maurice Bécanne, à La Croix de Pierre, en 2016.
  • Nous allons aménager le jardin Henri de Gorse, au pied de l’église de la Dalbade, fin 2017.
  • Végétalisation du centre ville : plantation et verdissement de plantes retombantes sur le mur de la station de métro du Capitole pour casser cet aspect minéral et rafraîchir l'impression d'ensemble.
  • A la demande des riverains et dans un souci de tranquillité publique, nous avons sécurisé le jardin de la Maourine à Borderouge la nuit, à partir de 2015, pour éviter les nuisances liées à des occupations nocturnes.
  • Nous avons souhaité et réalisé l'embellissement du square Héraklès.
  • En 2016, nous avons créé une aire de jeu parc de Lafaourette.
  • Afin de mettre en valeur notre patrimoine, nous avons créé, en 2015, un parterre de violettes et de pastel, fleurs emblématiques de Toulouse, au square Charles de Gaulle. Nous avons, également, refait une partie des pelouses et des allées du Jardin des Plantes, à l'occasion de l'ouverture, au printemps 2016, de la nouvelle aire de jeux dédiée aux Fables de La Fontaine et aux arbres du jardin.
  • Premier éco-pâturage en Avril 2017 aux Argoulets avec moutons broutent l'herbe, berger et patous.
  • Nous nous étions engagés à fermer le jardin Maurice Bécanne, à La Croix de Pierre, la nuit afin de stopper les occupations nocturnes. Le jardin a été fermé en 2016.
  • Dans le Parc de la Reynerie, jardin historique, nous allons, en 2018, poursuivre toutes nos opérations d'amélioration et d'embellissement des espaces verts.
  • A partir de 2018, comme suite aux négociations menées par la Mairie de Toulouse, un espace vert équipé pour le sport loisir sera créé sur le Grand Selve en lieu et place d'une opération de promotion immobilière.
  • Dans le Jardin Royal, jardin historique, nous allons, à l'automne 2017, poursuivre toutes nos opérations d'amélioration et d'embellissement des espaces verts.
  • Un jardin pédagogique a été créé en 2017, en lien avec l'école des Ponts-Jumeaux et le comité de quartier pour le plaisir de tous.
  • En 2016, nous avons réaménagé et sécurisé l’aire de jeux au parc de la Maourine, à Borderouge.
  • Nous avons végétalisé la Place Emile Mâle aux Arènes.
  • Nous avons expérimenté l'éco pâturage aux Argoulets d'avril à juillet 2017 : 80 brebis gardées par un berger et 4 chiens pour une méthode alternative de tonte d'espace public favorisant la biodiversité.
  • Afin de permettre aux Toulousains de renouer avec la nature, nous avons installé, en 2015 et 2016, des panneaux d'information, des pupitres pour les arbres et planté un damier de fleurissement (représentant la croix occitane). De la même manière, nous avons réalisé, en 2017, des jardins potagers pédagogiques et des espaces de fruitiers comestibles.
  • Protection de l'arbre en ville : mise en place des clauses de protection des arbres lors des chantiers, avec mesures compensatoires prises lors d’un abattage inévitable : pour un arbre enlevé, au moins 2 arbres plantés.
  • Nous avons ouvert 1 jardin partagé en 2017 à Ginestous
  • Nous avons ouvert 1 jardin partagé en 2017 à Arnaud Bernard.
  • Ouverture en 2016 du Jardin partagé "Les coccinelles de Bagatelle (îlot Calvados) 20 parcelles individuelles et une parcelle collective. Une deuxième phase est prévue en 2018.
  • En 2015, l'aire de jeux du Ramier des Catalans a fait l'objet d'une rénovation : agrandissement de l'aire, création d'un espace pour les plus de 6 ans, installation de mobilier, d'un sol amortissant et de panneaux pédagogiques rappelant aux cyclistes la priorité aux piétons et la présence d'enfants.
  • Le jardin des Verrières dans le quartier des Chalêts, est en cours de rénovation et l'ouverture est prévue à l'automne 2017. Il accueille un jardin partagé.
  • La place de la Roseraie a été réhabilitée en début d'année 2017. Les espaces verts et les cheminements ont été repris pour un meilleur accueil des habitants du quartier.
  • Nous avons créé une aire de jeux à Lalande.
  • 4 brumisateurs ont été installés dans le petit bois de Bagatelle.
  • Nous avons lancé une grande démarche de fleurissement des jardins, des parcs et des points fleuris de Toulouse, en valorisant les plantes de saison (printemps-été et automne-hiver) et les plantes vivaces (pérennes). Nous favorisons, ainsi, la culture de ces plantes "durables", économes en eau, adaptées aux sols, et résistantes aux changements climatiques.
  • A l'automne 2016, l'entrée nord de la plaine des Argoulets a été réhabilitée.
  • 2015-2016 : labellisation « Arbres remarquables de France » d’une allée de mûriers et d’un micocoulier de Terre-Cabade.
  • Nous avons ouvert 1 jardin partagé en 2017 aux Argoulets.

Fleuves et canaux

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Sécurité sur les bords de Garonne : Bouées installées et protégées par des coffres, sur les quais de la Garonne sur les zones d’affluences; Ligne de vie : 2 lignes de secours ont été positionnées au quai St Pierre (en cas de chute).
  • Revalorisation de l’espace public / propreté : 2015 Reprise en gestion complète du bateau nettoyeur Midinet pour assurer la propreté du Canal avec une meilleure efficience (convention TM/VNF); 2016 Mise en place d’un suivi écologique avec recensement des espèces, taille, évolution, stratégie de gestion et acquisition d’information pour déclaration en zone Natura 2000.
  • Revalorisation de l’espace public / patrimoine :2014 - 1ère opération de nettoyage citoyen des berges des Canaux et de la Garonne avec les associations de quartier et les volontaires du service civique,2016 - Création d’une traversée piétonne entre l’allée de Barcelone et le Canal de Brienne pour améliorer l’accès aux bateaux d’activités.
  • Nous avons embelli le tunnel de la coulée verte sous l’avenue Paul Séjourné à l'été 2017.
  • En 2016, au port de l'Embouchure, nous avons commémoré les 350 ans de l’Édit Royal autorisant la construction du Canal du Midi et les 20 ans de son inscription à l’UNESCO par un spectacle pyrotechnique et la mise en lumière du port qui embellit désormais cette entrée sur Toulouse. Nous y avons, par ailleurs, installé la péniche Le Tenace transformée en salle de prestige.
  • Juillet 2017 création d’une équipe propreté dédiée au Canal du Midi.
  • 2015-2017 Réhabilitation des chemins de halages des canaux pour conforter les mobilités douces en créant un linéaire aux revêtements qualitatifs et praticables.
  • Été 2017 : Mise en place d’un taxi sur la Garonne – accompagnement par l'entreprise ESEAC.
  • 1er semestre 2017 : Études de valorisation paysagère du port de l’Embouchure, Canal du Midi et Canal de Garonne : menace du chancre coloré, création d’une nouvelle palette végétale liée aux autres projets en cours.
  • Depuis 2015, nous poursuivons la mise en place de la vidéo-protection et de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR), au Port Saint Sauveur.
  • Entre 2016 et 2018, nous embellissons le port de l’Embouchure, en refaisant les quais, en créant une illumination de la fresque et en rénovant les murs de brique.
  • Dans le cadre du projet Grand Parc Garonne, nous allons changer les pontons des clubs nautiques (ski nautique, Émulation, Aviron toulousain, et TUC Aviron).
  • Valorisation du Canal dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, depuis 2014, nous avons instauré la manifestation Canal en Fête : : une manifestation culturelle et sportive qui a permis à plus de 300 personnes de s'initier aux sports nautiques : canoë, aviron, dragon boat, atelier pêche.
  • Grand Parc Garonne :- 2015-2016 Système d’amarrage bollard au centre ville et halte fluviale Île du Ramier,- 2015 Curage en Garonne et valorisation des boues pour stabiliser les berges de la Prairie des Filtres + désenvasement d’un bras du pôle France Canoë Kayak,- 2016 - 1ère expérimentation de la brigade fluviale municipale afin d'assurer la surveillance du plan d'eau, des berges, mais également la prévention du risque de noyade, notamment lors des manifestations,- 2017 création d’accessibilités à la Garonne au niveau de la digue et intégration de bancs (avenue de Muret).
  • A travers un appel à projets, la collectivité a permis la création d'une animation conviviale avec la terrasse flottante quai de Tounis.
  • En septembre 2017, nous avons lancé la manifestation Fiesta Garona au port de La Daurade : démonstration de sports nautiques, traversée du fleuve à la nage, joutes sétoises, pic-nique géant.
  • Mise en place d'un plan d’illumination des ponts de la Garonne et du Canal, débuté en 2017.
  • Nous avons inauguré le 15 septembre 2017 les aménagements d’une halte fluviale port de Saint Sauveur.
  • En 2017 : accueil d'une halte cyclotouriste dans l’enceinte du port Saint Sauveur.
  • En 2017, une étude de faisabilité en faveur du développement des transports « verts » par le fret fluvial s'est déroulée, concernant plus précisément le transport des matériaux et l'évacuation des gravats dans le cadre du projet Toulouse EuroSudOuest, ainsi que les transports des déchets et des déchets verts sur le Canal des deux Mers. Des rencontres de travail avec la délégation économique de Toulouse Métropole et VNF ont eu lieu.
  • 2017-2019 : réfection de la Digue des Amidonniers et des Sept Deniers.
  • 1er semestre 2017 : Embellissement Canal de Garonne : Lancement de l’étude de faisabilité d’un mur anti bruit végétalisé, création d’une halte cyclotouriste Boulevard de Genève.
  • 2017-2020 : Insertion d’une nouvelle gamme de mobilier urbain : nous avons remplacé des corbeilles et des bancs existants par une gamme homogène et qualitative pour augmenter l’identité du linéaire « Canal ».

Personnel de la collectivité

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • La masse salariale augmentait à un rythme de 5 % par an au cours du mandat précédent. Dès 2015, nous l'avons maîtrisée et contenue à moins de 2 % en moyenne par an : +0,2 % en 2015 et +1,9 % en 2016.
  • La Mairie de Toulouse a augmenté ses effectifs dans les services prioritaires depuis le début du mandat : 171 créations de poste pour la Police municipale, 96 pour l’Education, 74 pour la Petite enfance.
  • Afin de réaliser des économies et de partager l'effort financier avec les habitants Toulouse Métropole a adopté le 30 juin 2016 son schéma de mutualisation. Ainsi, depuis 2015, plus de 1.500 agents ont ainsi été concernés par la mutualisation de services publics au sein de la Métropole.

Propreté

Afin de disposer, sans coût supplémentaire pour la collectivité, de deux fois plus d’agents de nettoiement le week-end, là où les besoins s’intensifient, la gestion des plannings et les modes d’interventions des équipes ont été revus.

  • Nous nous étions engagés à agir plus vite pour la propreté de la ville : le pourcentage de réalisation d’interventions pour les encombrants comme suite aux appels à « Allô Toulouse » est passé 86% en 2014 à 99,2% en 2016, soit + 13,8 % !
  • Dans le cadre du nouveau plan propreté, nous avons réalisé une opération de « mise à blanc » (entretien et nettoyage complet de la voirie) du boulevard Armand Duportal.
  • Nous proposions un prix annuel pour le quartier le plus propre. Cette initiative n'a pas encore été initiée : les modalités restent à identifier.
  • Nous avons multiplié les campagnes de communication et de sensibilisation (signalétique, affichage, réseaux sociaux...) auprès des Toulousains quant à l'enjeu de la propreté de l'espace public car chacun en est l'acteur au quotidien !
  • Nous nous étions engagés à agir plus vite pour la propreté de la ville : le pourcentage de réalisations d’interventions pour les déchets verts comme suite aux appels à « Allo Toulouse », est passé de 92,6% en 2014 à 98,3% en 2016, soit + 5,7 % d'amélioration.
  • Dans le cadre du nouveau plan propreté, nous avons réalisé une opération de « mise à blanc » (entretien et nettoyage complet de la voirie) de la rue Lancefoc dans le secteur Compans Caffarelli.
  • Nous avons renforcé la maintenance des distributeurs de poches de ramassage de déjections animales et initié des actions de communication (logo, campagne…).
  • Depuis 2014, pour une plus grande propreté des rues et pour favoriser le recyclage du verre, nous avons fortement augmenté le nombre de Récup'Verre. Ainsi, les Toulousains disposeront, fin 2017, de 1 022 Récup'Verre (contre 600 début 2014) ; ce chiffre atteint 1 633 sur la Métropole (contre 1 125 début 2014).
  • Nous avons mené une opération coordonnée inter services avenue de l’URSS d'entretien de l'espace public (propreté, voirie, mobilier urbain...).
  • Parce que la propreté est la responsabilité de chacun, nous avons, notamment, organisé des rencontres de sensibilisation auprès des jeunes dans plusieurs lycées de Toulouse et auprès du public fréquentant la place Saint-Pierre.
  • Une sanisette supplémentaire rue Bayard n'a pas été jugée pertinente en raison de la proximité avec une située place Belfort.
  • Pour une plus grande propreté des espaces publics, nous avons augmenté les dispositifs (corbeilles, distributeurs de poches pour les déjections animales...) et les initiatives de sensibilisation auprès des bars et restaurants.
  • Nous avons amélioré la propreté dans les rues et aux abords du canal du Midi à proximité du quartier des Chalets et de Belfort notamment dans le cadre du dispositif propreté initié avec le « plan canal ».
  • Une sanisette a été installée sur la place des Pradettes.
  • Nous avons implanté une sanisette à Bagatelle en 2015.
  • Nous nous étions engagés à déployer 50 nouveaux containers enterrés de tri des ordures par an. En 2014, Toulouse comptait 115 containers. En 2017, elle en compte désormais 313 (soit une augmentation de 172,17%). Sur le territoire de la Métropole, il y en avait 346 en 2014, et, aujourd’hui, les habitants en ont 638 à leur disposition (soit une augmentation de 84,39%).
  • Nous avons amélioré la propreté dans les rues et aux abords du canal du Midi à proximité du quartier Saint-Aubin et de la place Dupuy, notamment dans le cadre du dispositif propreté initié avec le « plan canal ».
  • Des opérations de « mise à blanc » de voirie sont régulièrement organisées dans l'agglomération (déjà 22 réalisées à la mi 2016 sur la Métropole). Ces opérations « coup de poing » sont limitées dans le temps, 1 semaine à 15 jours d’intervention maximum et réalisées sur des tronçons de rue de 200 m maximum ou des places.