Pour Toulouse
Nous inscrivons la collectivité dans le XXIe siècle
En matière de fonctionnement de nos institutions, les attentes des citoyens ont considérablement évolué, de même que les besoins concrets de nos territoires. Grâce à une équipe représentative, proche des Toulousains et ouverte au monde économique, ainsi qu’à une gestion responsable des deniers publics, Toulouse relève les enjeux de cette nouvelle ère.

Administration

Une gouvernance modernisée, une gestion pragmatique et une équipe municipale à l’image des Toulousains

Cimetières

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous n'avons pas pu agrandir le cimetière Croix-Daurade par manque de foncier disponible.
  • Depuis 2014, nous modernisons le crématorium de Toulouse Métropole à Cornebarrieu : - Nous avons créé une salle de remise des urnes ; - Nous avons ajouté un créneau famille par jour dans le planning des crémations ; - Nous avons construit de nouveaux vestiaires pour le personnel ; - Nous avons rénové la passerelle d’entrée ; - Nous avons rénové les salles des cérémonies et sommes en cours de réalisation des travaux de filtration des fumées. D'ici fin 2017 est également prévue la rénovation des salles de convivialité.
  • Depuis 2014 et jusqu’en 2020, nous rénovons le cimetière de Cornebarrieu : - Nous créerons un espace de dispersion des cendres ; - Nous installerons des cavurnes et des cases de columbarium supplémentaires ; - Nous procéderons à la réfection des allées principales ; - Nous installerons des blocs toilettes pour les Personnes à Mobilité réduite.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Lardenne : - Nous avons créé 6 cavurnes supplémentaires ; - Nous avons installé une horloge électronique sur le portillon ; - Nous avons réparé les toilettes de l’ancien cimetière ; - Nous avons installé une protection anti-intrusion (picots) sur la clôture du mur ancien du cimetière ; - Nous envisageons d’installer des cavurnes supplémentaires.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Rapas : - Nous avons rénové la toiture du bureau et du logement de fonction ; - Nous avons procédé à la réfection totale et à l’agrandissement du bureau des responsables ; - Nous avons ouvert une nouvelle parcelle pour la réalisation de nouvelles fosses maçonnées et d’une rivière sèche de dispersion des cendres des défunts ; - Nous installons des cavurnes supplémentaires ; - Nous installons des cases de columbarium supplémentaires (44 déjà réalisées).
  • Un Congrès national de l'UPFP (Union du Pôle Funéraire Public) devrait avoir lieu en 2019 ; Toulouse a été choisie pour l'organisation de cette manifestation qui regroupe les élus, les dirigeants et les intervenants du funéraire.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Lafourguette : - Nous avons rénové l’entrée du cimetière ; - Nous avons installé une rivière de dispersion dans l’espace dédié et ajouté 48 cases doubles de columbarium, près des cavurnes déjà installés ; - Nous avons rehaussé le grillage du mur au fond du cimetière et automatisé le portillon ; - Nous avons créé un espace de dispersion des cendres.
  • Nous souhaitons adhérer à l'ASCE (association regroupant les cimetières significatifs en Europe), ce qui déclenchera une notification dans la route européenne des cimetières.
  • Nous avons prévu de créer un second crématorium sur le territoire métropolitain entre 2017 et 2020, le crématorium existant étant saturé. Des études sont en cours afin de finaliser ce projet dans les meilleurs délais.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Saint-Simon : - Nous avons créé un site cinéraire (48 columbariums cases doubles et 7 cavurnes, cheminement) ; - Nous avons installé un escalier menant au vieux cimetière en mai 2015 ; - Nous créerons un espace de dispersion des cendres.
  • Nous avons réorganisé en totalité le guichet central des pompes funèbres de Toulouse Métropole (2 rue de l’Abbé Jules Lemire) et rénové les salons funéraires (climatisation, système audio-vidéo), en 2017). Et, nous prévoyons de rénover la salle de cérémonie.
  • Nous projetons d'établir un classement des arbres particuliers et significatifs dans les différents cimetières de Toulouse et Toulouse Métropole.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Terre Cabade : - Nous avons remplacé en totalité le mobilier du bureau des responsables ; - Nous avons procédé à la réfection de l’allée des Pins et des postes de garde du cimetière ; - Nous avons sécurisé les monuments menaçant ruine du cimetière ; - Nous avons lancé un grand projet de réaménagement au niveau de la porte de la Colonne, comprenant la démolition et la reconstruction de la cabane de garde, la réhabilitation de la maison avec un accès aux toilettes pour Personnes à Mobilité Réduite et l’installation d’un columbarium dans cet espace dédié ; - Nous avons rénové la porte du cimetière (obélisques et bâtiments Urbain Vitry; - Le monument aux morts de Philippeville est en cours de rénovation- La crypte du monument aux morts du cimetière de Salonique est ouverte à la visite annuellement. - Nous créerons un espace de dispersion des cendres ; - Nous installerons un éclairage moderne de l’avenue du cimetière et de la porte principale.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Saint-Martin : - Nous avons installé un nouveau portail électrique à l’entrée du cimetière ; - Nous avons changé les équipements sanitaires ; - Nous créerons un espace de dispersion des cendres ; - Nous installerons des cases de columbarium.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Montaudran : - Nous installons des cavurnes supplémentaires (dont 8 déjà réalisées) ; - Nous avons construit une murette de séparation toilette-talus ; - Nous créerons un columbarium de 48 cases doubles supplémentaires ; - Nous créerons un dépositoire ; - Nous créerons un espace de dispersion des cendres.
  • Au sein du service central des Pompes Funèbres de Toulouse Métropole, nous prévoyons de rénover des salles de convivialité, remplacer un corbillard et créer une deuxième équipe de fossoyeurs pour la réalisation de travaux dans les sépultures.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Croix Daurade : - Nous installons des cavurnes supplémentaires (dont 7 déjà réalisées) et des cases de columbarium ; - Nous créerons un espace de dispersion des cendres.
  • Nous allons créer des espaces de dispersion des cendres dans les cimetières de Cornebarrieu, Terre Cabade, Croix-Daurade, Lafourguette, Montaudran, Saint-Martin et Saint-Simon entre 2017 et 2018.
  • Nous allons installer des cavurnes et columbariums supplémentaires dans les cimetières de Cornebarrieu.
  • Depuis 2014, nous modernisons progressivement le cimetière de Lalande : - Nous avons installé 2 cavurnes supplémentaires ; - Nous créerons un espace de dispersion des cendres.

Délégations de service public

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Désormais, la Cité de l'Espace, le volet Mémoire de l'Aéropostale de la Piste des Géants et l'Observatoire de Jolimont sont gérés par un unique prestataire, pour plus de cohérence. Le nouveau contrat prévoit notamment de nouveaux investissements. En particulier, un simulateur de vol spatial sera mis en service d'ici 2021, pour un coût d'environ 7 millions d'euros.
  • Le "Marché-gare" et la Zone logistique de Fondeyre changent de dimension. Ils sont repris par un groupement des leaders européens de ce type de marché : la Semmaris du marché de Rungis et La Poste, associés à la Caisse d’épargne.

Eau

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous considérons que la gestion de l'eau potable sur Toulouse Métropole est un dossier à étudier pragmatiquement, sans a priori. Conformément à notre engagement de campagne, nous avons lancé le 27 juin 2017 une double étude. Elle permettra de comparer gestion "en régie" (par la collectivité elle-même) et gestion "en délégation de service public" (auprès d'un opérateur privé). Cela permettra de disposer de données objectives et comparatives sur le prix, la qualité de l'eau ou encore le niveau d'investissement pour l'entretien du réseau, selon le mode de gestion retenu. C'est sur cette base que le choix sera opéré entre les deux modes de gestion (dont aucun n'est une privatisation) à compter de 2020, pour la distribution d'eau et pour son assainissement. D'ores et déjà, une certitude :- un prix unique sera mis en place sur les 37 communes de Toulouse Métropole. Cela représente un effort de la Ville de Toulouse à hauteur de 21 millions d’euros par an, soit une économie affectée au bénéfice des 36 autres communes
  • Toulouse Métropole a sécurisé l’alimentation en eau du secteur nord de Toulouse et de Blagnac. A notre demande, les équipes du concessionnaire ont procédé en 2015 à la pose d’un ensemble de vannes sur une conduite majeure qui alimente Blagnac depuis Toulouse.
  • En 2016, nous avons répondu à l’appel à projet de l'Agence de l'eau « réduire les fuites dans les réseaux d'eau potable », bien que les fuites sur notre réseau soient faibles comparativement à la moyenne nationale. En 2016 et 2017, dans le cadre d'un second appel à projet, le projet de Toulouse Métropole a été retenu et devrait percevoir une subvention d'environ 800 000 € pour le renouvellement de ses canalisations d'eau potable.
  • Nous avons répondu en 2016 à l’appel à projet « réduire les pollutions domestiques » de l'Agence de l'eau.
  • En collaboration avec l’Agence de l’Eau Adour Garonne, un suivi de micropolluants organiques a été entamé en plusieurs points du réseau de Toulouse, en entrée et en sortie de la station d’épuration Ginestous-Garonne. Les résultats permettront de mieux comprendre l’origine des rejets et d’entamer des actions auprès d'éventuels pollueurs.
  • Le schéma directeur de l’eau potable de Toulouse Métropole est lancé depuis 2014.Après une année consacrée à la collecte des données de terrain, à l'unification et à la capitalisation des connaissances, une étude s'est concentrée sur l'exploitation de ces données pour prendre la mesure des problématiques posées sur les 37 communes de Toulouse Métropole. Ainsi, l'ensemble des composants du système d'alimentation en Eau Potable a fait l'objet d'un diagnostic détaillé qui a permis à la Métropole d’acquérir une connaissance approfondie de son patrimoine. Des études spécifiques ont aussi été engagées pour évaluer l’aptitude du réseau à assurer la Défense Incendie selon les secteurs géographiques et pour établir un Schéma de Distribution d'Eau Potable. C'est un programme d'investissement de 307 millions d'euros entre 2017 et 2035.
  • La construction d’un méthaniseur des boues urbaines à Ginestous est en cours. Les études ont été lancées en septembre 2014 et le projet validé en mars 2015. La production estimée de biogaz équivaudra à 40 Gwh/an soit la consommation énergétique d'environ 3 000 foyers (soit 9 000 à 10 000 habitants).
  • Dès 2015, nous avons lancé le Schéma Directeur d'Assainissement de Toulouse Métropole.
  • Nous avons lancé en 2015 le programme de travaux d'assainissement des eaux usées dans le quartier « Sélery - Guilvinec » et de réhabilitation des berges du ruisseau Bassac à Colomiers (en partenariat avec l'Agence de l'Eau et la Ville de Colomiers).

Finances

En 2014, l'équipe municipale s'était engagée à assurer une stabilité fiscale : il s'agissait de ne pas augmenter les impôts locaux. Or ceux-ci ont été augmenté de 15% en 2015. Pourquoi ? La principale raison est simple : contrairement aux engagements de François Hollande, le 1er Ministre d'alors Manuel Valls, annonçait une baisse brutale des dotations de l'Etat aux communes. Par ailleurs, dès son installation en 2014, la nouvelle équipe découvre une situation financière alarmante : l'épargne municipale avait fondu obérant les capacités d'investissement de la collectivité tandis que la masse salariale avait augmenté de 5% par an au cours du mandat précédent. Choix a alors été fait d'augmenter les impôts, ainsi que les tarifs de certains services publics, toujours dans un esprit de justice sociale et en veillant à demeurer parmi les grandes villes les moins chères de France. Ces mesures ont permis de dégager un quart du besoin annuel de financement de la collectivité d'ici à 2020. Quant aux trois quarts restants, c'est par un vaste plan d'économies dans ses dépense annuelles propres (105 millions d'euros d'ici 2020) que la collectivité les obtient.

  • Concernant la Mairie de Toulouse, nous limitons le recours à l’emprunt exceptionnel pour les investissements lourds. Le recours à l’emprunt a été réalisé en 2013, par l'ancienne municipalité, compte-tenu de la dégradation de la situation budgétaire. Cette dégradation a été telle qu'elle ne permet plus, aujourd’hui, d’échapper au recours à l’emprunt pour assurer le financement des investissements les plus importants, pour des équipements structurant notre ville et préparant le long terme, comme les écoles. Toutefois, la stratégie budgétaire définie en avril 2015 a permis de rétablir l’épargne qui assure le financement d’au moins un quart des investissements réalisés.
  • Nous recherchons des améliorations et économies à réaliser sur la mutualisation entre services de Toulouse, de Toulouse Métropole et des communes de la Métropole qui le souhaitent. Un schéma de mutualisation a été adopté en 2016 par les communes membres de Toulouse Métropole et Toulouse Métropole. Ce schéma de mutualisation identifie les services devant être mutualisés afin de permettre une rationalité de l’action locale et de réaliser des économies. Par ailleurs, de nombreuses réorganisations de service ont été menées afin d'améliorer l'efficacité, de faire profiter de la qualité des services de la Métropole.
  • Toulouse a signé, en 2017, un contrat de délégation de service public pour l’exploitation du Marché d’Intérêt National et la zone logistique de Fondeyre. Le groupement, conduit par le gestionnaire du MIN de Rungis, a été choisi pour une durée de 22 ans et permettra d’escompter recevoir près de 30 millions d’euros de redevance, alors que sur les dix dernières années, l’activité du MIN de Toulouse avait généré auparavant une dette portée par la collectivité de plus de 25 millions d’euros.
  • Nous avons pour objectif de faire certifier les comptes de Toulouse Métropole, faisant de la collectivité une institution publique à la pointe en matière de bonne gestion. Il s'agit d'une nouveauté prévue par la loi, à titre expérimental, depuis 2015. Seules 25 collectivités en France et 4 en Occitanie, dont Toulouse Métropole, font partie de ce projet pilote.
  • Nous nous étions engagés à "redonner de l’attractivité économique à notre territoire en révisant les taux de Cotisation Foncière des Entreprises". La loi de Finances pour 2014 en créant plusieurs nouvelles tranches de chiffre d'affaire donne la possibilité aux collectivités d'adapter plus finement le barème de base minimum au titre de la CFE. C'est ainsi que le Conseil de Métropole a adopté le 25 septembre 2014 une modification des bases minimum. Ces modifications ont permis de baisser substantiellement la cotisation minimum pour les activités économiques ayant le chiffre d’affaires le plus limité, de réduire la charge de cet impôt pour les activités économiques ayant un chiffre d’affaire inférieur à 250 000€ à compter de 2015.
  • Nous nous étions engagés à lancer un audit, par un cabinet spécialisé, sur les comptes de la Mairie de Toulouse et de Toulouse Métropole. Il s'agissait de bâtir un plan d'économies dans les dépenses. Cet audit a été réalisé en 2014, et le plan d'économies sur plusieurs années a été présenté en avril 2015. Par exemple, pour la mairie, alors que la hausse d'impôts représente 30 millions d'euros de plus dans le budget chaque année, nous aurons diminué nos dépenses, d'ici 2020, de 105 millions d'euros par an. Les économies de la collectivité représentent donc 3/4 de l'effort ; les impôts et tarifs 1/4 de celui-ci. Côté Métropole, les économies atteindront 64 millions d'euros par an, soit 55% de l'effort nécessaire.
  • Conscient de l'impérieuse nécessité de maîtriser l'évolution des dépenses d'exploitation du réseau Tisséo après plusieurs années de dérives (jusqu'à +6 % par an !), nous avons engagé, dès 2014, la stabilisation de ces dépenses à leur niveau d'alors, soit 242 millions d'euros par an, et les années 2015, 2016 et 2017 confirment cette stabilisation.
  • Nous nous étions engagés à lancer un audit, par un cabinet spécialisé, sur les comptes de la Mairie de Toulouse. Il s'agissait de bâtir un plan d'économies dans les dépenses. Cet audit a été réalisé en 2014, et le plan d'économies sur plusieurs années a été présenté en avril 2015. Ainsi, pour la Mairie, alors que la hausse d'impôts représente 30 millions d'euros de plus dans le budget chaque année, nous aurons diminué nos dépenses annuelles, d'ici 2020, de 105 millions d'euros. Les économies de la collectivité représentent donc 3/4 de l'effort tandis que les impôts et l'augmentation des tarifs 1/4 de celui-ci.

Formalités

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Depuis 2014, nous agissons pour faire respecter les règles républicaines du mariage. Ainsi, les agents municipaux d’état civil ont pour consigne de faire respecter la loi (consigne qui n’était pas donnée avant auparavant) : - un dossier n’est pas instruit dès lors que la future épouse refuse de montrer son visage au cours du rendez-vous préparatoire en Mairie ; - toute suspicion de mariage blanc ou gris (dans le but d’obtenir frauduleusement un titre de séjour) est signalée au Parquet. En parallèle, au printemps 2017, l’équipe municipale a mis en place une Charte des mariages. Afin de lutter contre les débordements trop nombreux (blocage de la circulation par le cortège, retards, orchestres bruyants, etc.), elle engage les futurs époux à respecter la solennité des lieux et de ses abords.
  • Nous avons rénové la mairie de quartier de Lardenne en août 2015.
  • Comme suite à une concertation qui a priorisé les actions du quartier, le projet d’agrandissement de la mairie annexe de Lardenne n’a pas été retenu.
  • Mise en application de la Charte des mariages en avril 2017 : pour que le jour du mariage se déroule dans la joie mais aussi dans la solennité requise, nous avons mis en place une charte, contractualisée avec les futurs époux. Cette charte rappelle les règles de sécurité, civilité, citoyenneté et laïcité à observer lors de la cérémonie aux abords du Capitole (circulation …) et à l’intérieur de l’Hôtel de Ville.
  • Mise en conformité et travaux de rafraîchissement progressifs des mairies de quartiers et guichets du Capitole afin de parfaire l'accueil des Toulousains pour leurs dossiers de formalités administratives.
  • Ouverture de la mairie de quartier Borderouge prévue mi 2018.
  • Pour développer le service public de proximité au bénéfice des habitants et du dynamisme du quartier, une nouvelle mairie annexe va ouvrir à Borderouge au printemps 2018.
  • Depuis septembre 2014, nous mettons en application la Loi du 11 octobre 2011, ce qui n'était jusqu'alors pas le cas ; ainsi les agents d’état civil ne procèdent aux opérations de formalités administratives que lorsque les usagers sont à visage découvert.
  • En 2014, nous avons élargie les horaires d'ouverture de la mairie annexe de Saouzelong (ouverte toute la journée), avec installation récente d’un dispositif biométrique permettant de traiter demandes de passeport et cartes d’identité.
  • En janvier 2016, le service des formalités administratives a fusionné avec celui des mairies de quartier. Dans le cadre de cette réorganisation, les mairies de quartier de Lafourguette et Saint Simon fonctionnent désormais en demi-journées, au profit d'une extension de l'amplitude horaire de la mairie de Lardenne, qui voit ses missions élargies avec la mise en place d’un dispositif de recueil des actes administratifs.
  • Étude en cours sur la faisabilité d'un accueil administratif en partenariat avec la Poste Route de Bayonne, dans l'actuelle mairie de quartier.
  • Mise en place prochaine d'un guichet d'instruction des demandes de PACS (à compter du 1er novembre 2017 et de changements de prénoms (depuis mars 2017).

Immobilier

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • La collectivité a lancé une démarche de vente de ses biens immobiliers non utiles au service public. Ce sont d'ores et déjà près de 15 millions d'euros qui ont été perçus par la mairie, directement réutilisés sous forme d'investissements pour développer le service public municipal.

Institutions

En 2014, les Toulousains ont choisi une équipe composée selon les critères de la compétence, de la représentativité, de la diversité et du renouvellement. Ainsi, 50% des élus sont issus de la société civile.

Parmi ces élus, 82% n'avaient jamais occupé une charge élective au sein du Conseil Municipal de Toulouse

Conformément à son engagement, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, a démissionné de son mandat de député des 2014 devançant, alors que rien ne l'y obligeait, la loi sur le non cumul des mandats qui est entrée en vigueur en 2017.

Dès octobre 2016, les élus toulousains ont adopté une charte de déontologie, conformément à un engagement pris auprès de l'ONG Transparency International  et aux exigences démocratiques d'aujourd'hui.

Par ailleurs, 20 maires de quartier ont été désignés pour répondre aux besoins de proximité, retisser le lien avec les Toulousains et suivre, à l'échelle du quartier, les actions en cours ou à entreprendre.

Au-delà des clivages politiciens et géographiques, la pratique des responsabilités municipales et métropolitaines s'exerce en lien étroit avec les partenaires institutionnels tels l'Etat, la Région, le Département mais aussi Montpellier, l'autre capitale occitane.

  • Par la signature du pacte métropolitain d'innovation entre Jean-Luc Moudenc et le Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, l’État s’engage à soutenir avec près de 10 millions d’euros note notre plan de mobilité durable ainsi de notre démarche de coopération et de partage territorial de la croissance métropolitaine toulousaine. L’État reconnaît ainsi l’attractivité économique de Toulouse Métropole en Europe.
  • Nous nous étions engagés à proposer un terrain au Conseil Départemental pour qu'il y crée un collège occitan ; un foncier a été identifié, la décision du Conseil Départemental est attendue.
  • Toulouse a accueilli en 2016 la 11ème Table-Ronde des maires français et chinois, organisée par le Comité France Chine.
  • Le Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI) est un document réglementaire de valorisation et de préservation du cadre de vie et de la qualité paysagère et fera l’objet d’une enquête publique en 2018 pour une application début 2019.

Moyens généraux

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous avons acquis 43 véhicules électriques en 2014, 8 en 2015 et 12 en 2016. La réalisation s'opère en continu au gré des besoins et des budgets. La collectivité est, par ailleurs, bénéficiaire d’une subvention de l’État réduisant le coût d’achat de ces véhicules.
  • Nous nous engageons à poursuivre au gré des besoins le renouvellement du parc par l'acquisition de véhicules électriques.
  • Nous avons veillé à ne pas augmenter le coût de location du parc des sanitaires tout en envisageant le redéploiement du parc existant, afin de pas générer de coût supplémentaire pour la Collectivité.

Propriété communale

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous avons rénové la maison de quartier des Châlets (toiture, sol, peinture) entre 2015 et 2017.
  • Nous n'avons pas pu retenir le projet de nouvelle salle publique sur Saint Martin, faute de financement. Néanmoins, le projet de mairie-poste est toujours d'actualité.
  • Pour le confort des usagers comme des agents, nous avons rénové l'accueil des formalités administratives au Capitole entre 2014 et 2015.
  • Un local Jeunes à Pouvourville n'a pas été créé car la demande est moindre actuellement. Néanmoins, nous rénovons un local municipal, rue de Fondeville, afin qu'il soit partagé par les habitants du quartier.
  • Depuis 2016, nous avons entrepris des petits travaux d'aménagement et de renouvellement du mobilier dans les salles Castelet, Castelbou, Hall 8, Mermoz et Barcelone.
  • En décembre 2015, nous avons voulu simplifier les démarches des associations dans leurs recherches de salles. Un guichet unique a été créé afin de faciliter et répondre plus précisément aux demandes des usagers.
  • Nous avons rénové la salle de Barcelone, allée de Barcelone pour un meilleur accueil du public, en 2016.
  • Nous avons ouvert nos salles municipales à la location, aux particuliers, tout en gardant la priorité au milieu associatif. Cette expérimentation ayant été concluante, elle sera développée afin que les Toulousains, hors associations, puissent également en profiter. Les recettes obtenues seront affectées à la rénovation des salles.
  • Nous allons ouvrir les salles du Musée des Illustres au Capitole aux locations privées, strictement encadrées par un règlement adopté en Conseil municipal. Ces locations permettront de contribuer au rayonnement de notre ville et financer la rénovation des salles.
  • En 2014, le revêtement de la Cour Saint Anne, dans le quartier Saint Étienne, a été repris pour une meilleure praticabilité.
  • Nous avons restauré la chapelle et la travée 4 de l’église Saint Nicolas. Rénovations terminées en juin 2015.
  • Grâce à la vente du patrimoine municipal non utile au service public, nous aurons encaissé 11,5 millions d'euros d'ici fin 2017. Ils sont réinvestis pour créer des équipements nouveaux, comme des écoles par exemple.
  • Afin de favoriser le débat démocratique avec la tenue de réunions publiques, nous avons ouvert plus de salles aux partis politiques.
  • Le jardin de la salle Felix Lavit a été réhabilité en 2016.
  • Les communes ont en charge l'entretien des édifices religieux dont elles sont propriétaires depuis la loi de 1905 sur la Laïcité. Nous avons procédé à des travaux d'isolation phonique au presbytère de Saint Martin du Touch.
  • Le comité de quartier des Ponts Jumeaux a obtenu un local provisoire sur le quartier. De plus, il a été autorisé à utiliser la Péniche le Tenace sur le port de l'Embouchure.
  • Sur le quartier de Saouzelong, nous souhaitons créer une salle associative pour vitaliser la vie du quartier et sommes en cours de discussion avec les bailleurs sociaux afin de trouver une solution à notre projet.

Juridique

Découvrez le détail des actions de cette thématique en cliquant sur le bouton « Voir plus »
  • Nous nous sommes impliqués aux côtés des victimes dans le dossier AZF à travers notre participation au procès en tant que partie civile (de février à mai 2017).